Les urgences de Lisieux de nouveau régulées par le SAMU jusqu'à la fin mars

Comme en février dernier, le 15 va assurer la régulation du service des urgences adultes du centre hospitalier Robert Bisson. Cette adaptation "temporaire" sera effective du 22 au 30 mars.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est une adaptation "temporaire" qui, à force d'être répétée, se mue progressivement en mode de fonctionnement "normal". En février dernier déjà, le centre hospitalier Robert Bisson de Lisieux confiait la régulation de son service d'urgences dédié aux adultes au centre 15 du SAMU durant une dizaine de jours. Un mois plus tard, bis repetita. À partir du vendredi 22 mars (18 h) et jusqu'au samedi 30 mars (9h), il faudra d'abord composer le 15 avant de pouvoir être pris en charge aux urgences.

"On manque de médecins disponibles, malheureusement", indiquait un mois plus tôt l'hôpital pour justifier ce changement d'organisation. Même cause, même conséquence : "Le CH de Lisieux adapte temporairement l’organisation de son Service d’Accueil des Urgences adultes afin de préserver la capacité de prise en charge des patients urgents et de garantir la sécurité des soins en contexte de tension sur les effectifs médicaux", explique l'établissement lexovien en ce mois de mars.

Concrètement, en cas de problème médical, les patients sont invités à d'abord prendre contact avec leur médecin traitant, puis, en cas d'indisponibilité de celui-ci, composer le 15. "Les médecins régulateurs sont à la disposition des appelants pour leur faire bénéficier directement d’une réponse médicale adaptée, allant du conseil à la gestion d’urgence, en passant par l’orientation vers un autre centre hospitalier ou une solution en médecine de ville ; seuls les patients orientés par le 15 pourront être pris en charge au sein des urgences." En clair, inutile de se rendre aux urgences si vous n'y avez pas été autorisés au préalable par le SAMU.

Le centre hospitalier Robert Bisson de Lisieux précise que cette mesure ne concerne que les urgences adultes. Les urgences pédiatriques et gynécologiques tout comme la maternité continuent de fonctionner normalement durant cette préidoe du 22 au 30 mars.