Raid aventure : pourquoi ces Normandes ont-elles choisi de jouer les amazones au Sri Lanka ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par David Frotté

Embarquement avec les Fées'no'men, les Leopard's eyes et les Coeurs Jumelles, trois équipes normandes parties à l'autre bout du monde pour un défi sportif et humain 100 % féminin : le Raid Amazones. Tout au long de leur préparation puis de leur aventure, elles ont appris à repousser leurs limites, en se soutenant mutuellement.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Depuis le temps qu'on en entend parler, on a voulu les voir, ces amazones. Un nom aussi mythique, ça pose question. Le temps de déposer quelques messages sur les réseaux sociaux, et notre curiosité était récompensée : "Rendez-vous 9 heures à la base de loisirs de Thury-Harcourt".

Alors non, on n'imaginait pas se retrouver face à des guerrières. Mais reconnaissons-le quand même, il faut être courageux pour se jeter à l'eau, dans l'Orne, début mars, avec pour simple armure un pull, un legging et un k-way... 

Ca fait 18 mois qu'on se prépare, et là ça fait deux mois qu'on est à 4-5 entraînements par semaine

Les fées'no'men de la Suisse Normande

Et nous voilà donc en canoé avec les Fées'no'men de la Suisse Normande. Mais cela aurait tout aussi bien pu être du VTT ou encore du trail,  comme nous le proposaient les Leopard's eyes, d'autres Normandes inscrites pour ce Raid Amazones au Sri Lanka, du 13 au 23 mars 2022.

Le sport, une bouffée d'oxygène

Mais qu'est-ce qui motive ces femmes à l'emploi du temps déjà bien rempli par le travail et les enfants ? "C'est Claire (NDLR : sa coéquipière de Féeq'no'men) qui m'a remis au sport, elle enseigne le kayak à mes garçons ", nous raconte Anne, institutrice. "On a débuté par de la marche, puis ensuite un peu plus de marche rapide et de trail, et le défi du raid est arrivé ensuite."

Car petit à petit, Anne s'est prise au jeu. "On a commencé le midi sur ma pause déjeuner, ça permettrait de s'oxygéner, respirer vraiment, prendre l'air, se changer les idées. J'y ai pris du plaisir progressivement, et puis le plaisir de la compétition, de voir ses chronos réduire, gagner du temps, c'était chouette." Jusqu'à en faire une coéquipière complémentaire ? "Oh oui", affirme Claire, "elle a tous les atouts pour être encore plus courageuse que les autres, c'est devenu une vraie compétitrice avec le dépassement d'elle... Je pense que ce sera une bonne concurrente pour les autres !"

Rencontre avec les fées'no'men de la Suisse Normande, avant leur départ :

Leurs CV à toutes sont en tout cas impressionnants : VTT, trail, body punch, équitation, natation, yoga...  De quoi convaincre des sponsors de leur payer le voyage : 4.000 euros l'inscription par personne, hors frais d'avion, pour 10 jours dont 6 d'épreuves et de découverte.

Une aventure solidaire

Un plaisir loin d'être égoïste car l'objectif de chaque duo ou trio est aussi de communiquer sur une association de son choix, et de récolter des fonds pour celle-ci. Les fées'no'men ont choisi les Dragon ladies du Calvadosdes femmes ayant eu un cancer du sein et qui pratiquent une activité physique adaptée pour diminuer le risque de récidive.

Marion et Lisa, Les Coeurs Jumelles, ont choisi de donner un chèque, à leur retour, à l'école de chiens guides d'aveugles, "à vue de truffes", basée à Mondeville. Leur partcipation permettra d'aider au financement d'un chien.

Les leopard's eyes, elles, ont décidé de soutenir l'association "Notre Sclérose - Sclérose en plaques". "Au-delà des enjeux médicaux, nous connaissons toutes les trois les réalités humaines qui s'entremêlent à la maladie : solitude face aux symptômes, doutes sur les traitements, peur du quotidien. Avec cette association, nous avons découvert une approche en phase avec nos convictions et nos caractères. L'entraide, la communication et le pragmatisme sont érigés en piliers de l'aide aux malades via une plate-forme communautaire en ligne. Faire le raid amazones en leur nom, c'est un peu contribuer à cette dynamique positive."

Ces trois équipes normandes se sont soutenus et même entrainées ensemble à l'occasion, avant de s'envoler pour le Sri Lanka.

Le Sri Lanka, en mode sueur

Sur place, les filles en ont rapidement pris plein les yeux. C'est le but évidemment d'un tel évènement, faire rêver les participantes avec des paysages exotiques.

Depuis leur arrivée sur place, leurs pages facebooks se sont remplies au fil des jours de photos de selfies dans des paysages qui sentent bon les vacances.

Mais ne croyez pas qu'elles n'ont joué que les touristes sur place. Les épreuves concoctées ont mis leur physique et leur moral à rude épreuve. "Le trail, la première épreuve était notre sport de prédilection Mais Anne a eu un coup de chaud au bout de 7 km", témoigne Claire des fées'no'men. "Ca a été très dur pour le moral car nous n'avons pas passé la ligne d'arrivée : obligation d'arrêter, ordre du médecin."

Nos Suisses-Normandes ont pu continuer le défi, mais avec 30 mn de pénalité sur les avant-dernières ! Le lendemain, elles s'imposaient sur une centaine d'équipes, après 12 km de canoé sur le lac Kandalama. "Epreuve très dure et très redoutée de toutes... Beaucoup de vent, bras engourdi. Notre mental a été plus fort que le reste !"

Au final, les Normandes ont plutôt très bien portés leurs couleurs avec une 41e place sur 86 duos pour les "fées'no'men", et la belle 9e place des "cœurs jumelles". Mention spéciale aux "leopard's eyes", 2e au classement général des 28 trios.

Des moments de partage avec la population

Mais au-delà de ces résultats, elles retiendront aussi tous les à-côtés, dans une école, sur un terrain de criquet, ou autour de la préparation d'un repas. "C'est la découverte d'un nouveau peuple, d'un pays... Ne pas être tournées que vers nous, mais aussi vers les autres, c'est le dépaysement total", annonçaient Anne et Claire avant leur départ.

Elles ont été servies. "Nous sommes allées dans une école, pour offrir quelques cadeaux et chanter avec eux. Et puis nous avons eu un petit cours de cuisine Srilankais... Que d'odeurs... D'épices... Des beaux moments d'échanges et de partages."

Le trio des Leopard's eyes en a visiblement aussi bien profité, à la lecture de leurs compte-rendus quotidien, comme après ces 39,5 km de VTT le 4e jour : "un parcours magique, des Sri Lankais tout le long du tracé pour nous applaudir, nous encourager … Juste un truc de malade, journée une fois de plus inoubliable."