Sécurité routière. Un retour aux 80 km/h dans le Calvados et l'Orne étudié par la justice

Jeudi 10 novembre, La Ligue contre la violence routière a saisi le tribunal administratif de Caen pour le rétablissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes départementales de l'Orne et du Calvados. La décision du tribunal sera rendu dans les deux ou trois prochaines semaines.

En 2018, l'État avait fixé la vitesse maximale des routes départementales à 80 km/h. Une mesure accueillie avec scepticisme par les automobilistes et qui avait entrainé une vague de protestation. 42 départements sur les 92 concernés ont décidé d'y déroger. Grâce à plusieurs arrêtés, l'Orne et le  Calvados avaient fait rétablir les 90 km/h sur certains axes. Mais après un mois d'octobre particulièrement meurtrier sur les routes, les Ligues contre la violence routière de l'Orne et du Calvados ont remis en cause ces arrêtés et saisi le tribunal administratif de Caen le jeudi 10 novembre pour revenir à 80 km/h, à compter du 1er février 2023. 

Abaissement de la mortalité sur les routes 

Alors que 7 personnes ont trouvé la mort en octobre 2022 sur les routes du calvados contre 2 à la même période en 2020, la Ligue pointe l'efficacité d'une réduction de la vitesse sur le nombre de morts sur les routes de campagne, qui concentrent plus de la moitié de la mortalité selon les chiffres de l'ONISR en 2017. En juillet 2020, la Sécurité Routière affirmait que 349 vies avaient été épargnées sur 20 mois grâce à cette mesure. 

La question divise une fois de plus les automobilistes.

Le tribunal administratif de Caen devrait rendre sa décision d'ici deux à trois semaines.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité