• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Top départ du festival Ecritures partagées 2019 dans le Calvados

Le festival Ecritures partagées s'ouvre avec la pièce "Le Bonheur (n'est pas toujours drôle)", au théâtre d'Hérouville. (Capture d'écran) / © DR
Le festival Ecritures partagées s'ouvre avec la pièce "Le Bonheur (n'est pas toujours drôle)", au théâtre d'Hérouville. (Capture d'écran) / © DR

Les disciplines artistiques se rencontrent au festival Ecritures partagées. Spectacles, concerts, performances et expos sont au programme de la 4ème édition à Caen et Herouville-Saint-Clair (14), jusqu’au 8 février.
 

Par Pauline Comte

Théâtre, danse, musique, cinéma, arts visuels… Organisé par la Comédie de Caen, le festival Ecritures partagées, qui a lieu du 21 janvier au 8 février, mise comme toujours sur la pluridisciplinarité. L’idée ? Croiser les écritures artistiques.

Cette année la question des « minorités, de l’homosexualité et du Sida » est au cœur du programme. Les artistes rendent hommage ou revisitent à leurs manières des œuvres d’artistes, emportés par le Sida.
 
 

Partager les points de vue

S’ouvrir aux autres disciplines artistiques est une pratique courante du théâtre d’aujourd’hui. « Les comédiens ne se contentent plus de seulement restituer un texte, ils sont aussi chanteurs, danseurs et performeurs », relève la communication de la Comédie de Caen.
 

«  L’idée du festival Ecritures partagées est d’enrichir la façon de percevoir un sujet et les débats d’une société », explique la communication de la Comédie de Caen
 

Les lieux de représentations sont multiples. Les spectacles, performances, concerts et expos sont à voir au théâtre d’Hérouville, au centre chorégraphique national de Caen en Normandie (Ccncn), au café des images ou encore au Cargö.



4 spectacles à ne pas manquer

Le festival débute avec une adaptation de trois scénarios de films mélodramatiques de Werner Fassbinder, signée Pierre Maillet. La pièce Le Bonheur (n'est pas toujours drôle) est jouée du 21 au 23 janvier sur les planches du théâtre d’Hérouville.

« Ce projet  a été l’occasion de faire un hommage à l’œuvre de Fassbinder », Pierre Maillet comédien et metteur en scène de la pièce Le Bonheur (n'est pas toujours drôle)

 

Interview de Pierre Maillet, diffusée dans La où ça bouge (LOCB) vendredi 18 janvier


Musique et performance se rencontrent au Cargö, le 24 janvier. Le groupe Coming Soon et l’acteur Clément Sibony invitent à une « traversée musicale de l’atmosphère électrique de la Factory d’Andy Wahrol et du Velvet Underground ».

La pièce de Christophe Honoré, Les Idoles, s’intéresse à des artistes homosexuels morts prématurément du Sida. Les représentations auront lieu les 6 et 7 février au théâtre d’Herouville.

Ambiance électro au centre chorégraphique (Ccncn) , dans la soirée du 7 février. Au programme : un DJ set autour de la bande original du film 120 battements par minute, composée et jouée en direct par Arnaud Rebotini.

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu Danse

Edouard Philippe à Rouen pour lancer "Team France", outil numérique pour aider les entreprises à exporter

Les + Lus