• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un groupe allemand vole à la rescousse du Normand Guy Degrenne

L'usine Guy Degrenne de Vire en 2007 / © MYCHELE DANIAU / AFP
L'usine Guy Degrenne de Vire en 2007 / © MYCHELE DANIAU / AFP

Vorwerk, le groupe allemand derrière le robot culinaire autocuiseur Thermomix, a conclu un accord pour prendre 30% du capital du spécialiste normand des arts de la table Guy Degrenne, en difficulté financière.

Par AFP

Vorwerk va investir dans le courant du deuxième trimestre 15 millions d'euros dans Guy Degrenne, lequel va ensuite quitter la Bourse de Paris pour réaliser des économies et "gagner en agilité" selon un communiqué publié ce lundi 8 avril et  confirmant un projet annoncé fin 2018.
    
Vorwerk et Guy Degrenne sont deux entreprises qui se connaissent bien, la première étant le principal client du second. Degrenne produit en effet dans son usine de Vire (Calvados) les bols chauffants en acier inoxydable équipant les robots culinaires Thermomix de Vorwerk, dont l'un des sites de production est situé en Eure-et-Loir.
    
L'entrée de Vorwerk au capital "permet de pérenniser" l'entreprise, "non seulement en sécurisant les ventes à un client stratégique" mais aussi en l'adossant "à un groupe international puissant", souligne Guy Degrenne dans son communiqué.
    
Ce rapprochement "offre également la possibilité de développer les synergies commerciales entre les deux groupes en produits d'art de la table et d'accélérer la visibilité et le développement de la marque Degrenne à l'étranger", toujours selon le communiqué.
 

Des résultats dans le rouge   

Employant 750 personnes, Guy Degrenne a réalisé un chiffre d'affaires de 71,5 millions d'euros sur son exercice décalé 2017-2018 clos au 31 mars, une chute de 16,4% comparé à l'exercice précédent. Le groupe, dont les résultats financiers sont dans le rouge, vise un retour à l'équilibre de son résultat opérationnel courant "à horizon 2020".
    
Le groupe Vorwerk, présent dans l'électroménager mais également dans les cosmétiques, les tapis et les services financiers, affiche un chiffre d'affaires annuel de 2,9 milliards d'euros.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un musée de la Libération de 1944 ouvre dans l'Eure

Les + Lus