Campagne choc de la SNCF: attention aux dangers ferroviaires !

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

La SNCF organise un campagne de sensibilisation auprès des jeunes sur les risques ferroviaires. Les mauvais comportements dans les gares ou sur les voies sont l'une des principales causes de mortalité sur le réseau ferré.
La Région a malheureusement connu des accidents ces dernières années.

Par Myriam Libert


En novembre 2013, une jeune fille qui traversait les voies en gare de Barentin a été heurtée par un TGV, et tuée sur le coup.
Plus récemment en février 2017, ce sont deux personnes qui ont été mortellement touchées à Bonnières dans les Yvelines en enjambant les rails. 
Chaque année en France, le non respect des règles de sécurité entraine de nombreux accidents et décés : collisions fatales et électrocutions.
En 2018, les intrusions sur les voies et emprises SNCF ont causé 41 décés et 32 blessés graves
La SNCF a donc décidé de lancer une campagne choc auprès des jeunes en s'appuyant sur son réseau de volontaires en milieu scolaire (VMS). Des volontaires qui étaient mercredi 27 novembre à Barentin au lycée professionnel Auguste Bartholdi pour informer les étudiants. 

"2h38": une campagne choc

"Ne devenez pas le cauchemar d'un autre"...point d'orgue de cette campagne, un petit film qui retrace l'histoire d'un homme témoin de l'accident d'un jeune percuté par un train. Traumatisé, l'homme est victime chaque nuit, à 2h38 de terribles cauchemars au cours desquels il revit le drame. 
 
"2h38"

Pour mieux sensibiliser les jeunes, un petit camion aux couleurs de la campagne d'information sillonne la France de lycées en lycées. Il est équipé d'une salle de projection et propose le visionnage du film en réalité virtuelle.
Un procédé technique qui plonge le spectateur au coeur du drame et du cauchemar de cet homme.

Enric est élève au lycée Auguste Bartholdi, il prend le train tous les jours à Barentin. Et chaque jour il est témoin de comportements dangereux.
                         " J'en vois régulièrement, presque tous les jours, qui passent sur les rails. Moi je fais pas comme eux, je passe par le souterrain. Ils ont pas conscience du risque, ils regardent même pas à gauche à droite, ils marchent d'un coup! C'est dangereux. "
 
Campagne de la SNCF contre les accidents ferroviaires
Ces dernières semaines mille élèves normands ont déjà suivi cette campagne de prévention. Une campagne qui pourrait tout aussi bien s'adresser aux adultes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus