PS / En marche : l'épineuse question de l'argent, Cazeneuve en chef de file ?

Stéphane Travert, député de la Manche, "rapporte" près de 40 000 euros au PS chaque année. S'il est réélu, c'est En Marche! , sa nouvelle étiquette, qui touchera cette somme. / © Assemblée Nationale
Stéphane Travert, député de la Manche, "rapporte" près de 40 000 euros au PS chaque année. S'il est réélu, c'est En Marche! , sa nouvelle étiquette, qui touchera cette somme. / © Assemblée Nationale

Chaque parti reçoit de l'argent dès lors qu'il compte dans ses rangs un député. Entre En Marche ! et le Parti Socialiste, c'est LE gros sujet au lendemain de la Présidentielle. Cap sur les législatives alors que le bureau national du PS appelle à voter Macron au 2 ème tour. 

Par Stéphanie Potay

L'enjeu est de taille entre le PS et En Marche!. Sous quelle étiquette vont se présenter les candidats aux prochaines élections ?

Ce n'est pas qu'une question d'estampille, une démarche idéologique: c'est aussi une question d'argent. Et au PS, après la défaite historique de la Présidentielle, on cherche à sauver les meubles, à garder Solferino et à préserver des rentrées d'argent.

Jusque là, la question du rattachement parlementaire ne se posait pas. Le Parti Socialiste, depuis sa création fin des années 60 (1971: congrés d'Epinay avec l'intégration d'autres mouvances socialistes) a toujours bénéficié d'un matelas confortable à l'Assemblée Nationale. Sur les 577 députés, la quasi totalité des députés SER (Socialistes, Ecologistes et Républicains) avaient majoritairement choisi leur parti comme bénéficiaire de l'argent que leurs victoires aux législatives octroient à la formation politique.

Mais hier, le PS a subi une défaite historique, le parti des grandes heures mitterrandiennes est éclipsé au profit d'une structure polymorphe, sortie ex nihilo, complètement nouvelle.

Fonctionnement du rattachement parlementaire


En vue d'attribuer la seconde part du financement public des partis politiques, les parlementaires doivent chaque année déclarer leur rattachement à un parti politique.

Le financement public est divisé en deux tranches égales :

la première finance les partis politiques qui ont obtenu 1% dans plus de 50 circonscriptions, à raison d’1,68 € par voix.

La seconde, d’un montant identique, permet aux députés et sénateurs de se rattacher à des partis bénéficiant de la première tranche. Chaque parlementaire rapporte ainsi près de 42 000 euros .

Longtemps, le rattachement est resté totalement opaque. Désormais, on connaît le rattachement parlementaire de chaque député.

Quid dans la Manche macroniste... le fief de Bernard Cazeneuve...

Stéphane Travert, élu député PS en 2012, banni du parti parce que soutien de Macron dont il est devenu un des représentant national, interrogé sur la question de l'investiture des candidats d'En Marche! et de l'articulation avec ceux du PS a expliqué que " pour l'instant, il est trop tôt pour dessiner quoi que ce soit". Je suis pour l'instant le seul candidat aux législatives dans la Manche qui est sûr de partir avec l'étiquette Majorité Présidentielle-En marche!". "Mais, ajoute-t-il, il y aura dans la Manche d'autres candidats comme moi". Aujourd'hui, à Paris, le PS a annoncé soutenir Macron au 2e tour.

" Je suis pour l'instant le seul candidat aux législatives dans la Manche qui est sûr de partir avec l'étiquette Majorité Présidentielle-En marche!' Stéphane Travert, député de la Manche.


Dans un département comme la Manche qui a placé Emmanuel Macron en tête avec 24,85 % et un Benoît Hamon à 6,4 % ( JL Mélenchon à 16, 99 %), les discussions s'animent en coulisses pour les élections législatives. La circonscription de Cherbourg-en-Cotentin, le fief de Bernard Cazeneuve où En Marche! sort largement en tête, sera-t-elle traitée avec douceur ? D'ailleurs, quel rôle pourrait-il jouer ce premier ministre jusqu'au second tour? Lui qui a fait le service minimum avec Benoît Hamon sans soutenir officiellement Emmanuel Macron? L'ancien élu de Normandie, connu pour un  sens de l'équilibrisme hors pair, sera-t-il le chef de file du Parti Socialiste pour les législatives ?


Et après le second tour, Bernard Cazeneuve redeviendra-t-il tout simplement avocat comme il se plaît à le dire ? Son fameux sens de l'équilibrisme hors pair entre le PS et En Marche! pourrait le maintenir sur le devant de la scène encore un bon moment...

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

A Evreux un festival du film d'éducation

Près de chez vous

Les + Lus