D-Day, les ailes de la victoire : le triomphe par les airs

Le débarquement du 6 juin 1944 marque l’une des opérations militaires les plus spectaculaires. La victoire s'est jouée en mer et dans les airs. Quelques heures avant le Jour J, plus de 11 000 avions ont lancé l’assaut afin de préparer le terrain au sol. A voir lundi 1er mars à 23H40.

© Galaxie Production
Bande-annonce : D-Day les ailes de la victoire

Clé de voûte de la Libération, le Débarquement du 6 juin 1944 constitue le début de l'incroyable retournement de situation qui permit la victoire des puissances alliées contre les forces de l'Axe. Mais derrière le mythe du «D-Day» comment expliquer cette victoire écrasante ?

L'un des secrets de ce succès, c'est la maîtrise du ciel. Plus que l'ennemi, les Alliés ont compris qu'avoir un appui aérien solide serait essentiel pour la réussite de l'opération Overlord .

LE GÉNÉRAL EISENHOWER DONNANT LES DERNIÈRES DIRECTIVES AUX PARACHUTISTES AVANT LE JOUR J

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, plus de 11 000 avions dotés de technologies dernier cri vont traverser la Manche. Leur rôle dans la victoire sera décisif.

Mais comment Britanniques, Français, Américains et Canadiens ont-ils réussi à faire voler 11 000 aéronefs en même temps, dans des conditions météorologiques imprévisibles ? Comment sont-ils parvenus à larguer en quelques heures 16 000 parachutistes ? Quelle logistique redoutable se cache derrière cette offensive aérienne d'une ampleur inédite ?

“Est-ce que les alliés auraient pu gagner la guerre sans l’aviation? La réponse est non. C’était absolument vital pour toute leur stratégie”          

James Holland - Historien

Le documentaire inédit "D-Day, les ailes de la victoire" lève le voile sur une offensive aérienne préparée pendant deux ans dans le plus grand secret. Les Alliés font tout pour s’assurer de leur supériorité numérique dans le ciel le Jour J : ils s’attaquent aux usines allemandes et obligent la Luftwaffe à défendre son territoire. Conséquence : les avions du Reich sont occupés sur un autre front lorsque les Alliés lancent l’assaut. Le 6 juin 1944, les alliés coordonnent 11 000 vols contre seulement 300 pour la Luftwaffe.

Ce film montre les coulisses d’une révolution technologique. Pour prendre l'avantage, les Alliés  utilisent des moyens logistiques redoutables : des radars innovants ou encore des systèmes de bord derniers cris. Ils s’appuient également sur une arme secrète : les planeurs. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, ils sont utilisés pour la première et dernière fois à grande échelle. Dépourvus de moteur et silencieux, ces appareils surprennent l’ennemi. Lors du débarquement, ils permettent aux appareils alliés de déployer des unités entières derrière les lignes ennemies en toute discrétion.

Trois planeurs sont utilisés par les Alliés dont ce Wako
Trois planeurs sont utilisés par les Alliés dont ce Wako © National Archives

“Pendant la Seconde guerre mondiale, l’utilisation massive de planeurs est inédite. Cela ne s’était jamais fait auparavant et ne se fera plus jamais”

 

Philippe Esvelin, auteur du livre "D-Day gliders : les planeurs du Jour J”

Pour la première fois vous allez découvrir le débarquement vu du ciel ainsi que les avions et les équipages qui ont permis de changer l’histoire.

Si vous souhaitez en découvrir plus sur cet aspect du Jour J, vous pouvez vous rendre au musée D-DAY WINGS MUSEUM CAEN-CARPIQUET, qui est le seul musée normand dédié à l'aviation du Jour J et de la bataille de Normandie.

 

D-Day, les ailes de la victoire

Un documentaire réalisé par Sophie Jaubert et Fabrice Gardel

Production : Galaxie

Coproduction : France 3 Normandie, l’ECPAD et RMC Découverte

Durée : 52 minutes

DIFFUSIONS LUNDI 1ER MARS A 23H40 SUR FRANCE 3 BRETAGNE

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la france en vrai à l'antenne vos rendez-vous région normandie seconde guerre mondiale culture histoire débarquement dday aviation aéronautique