• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Deauville : “on pensait qu'il nous coûterait plus cher”, un yearling vendu 800 000 euros

"C'est un magnifique poulain " : l'acquéreur du yearling vendu 800 000 euros samedi 17 août à la vente aux enchères de Deauville voulait vraiment "un Galileo".

Par L.A.

[Mise à jour du 19 août] Les acheteurs du poulain adjugé samedi à 800 000 euros étaient satisfaits du prix et visiblement ils avaient raison. Le lendemain, un autre pur-sang fils de Galileo a été adjugé pour 1,5 million d'euros. Présenté par le haras des Monceaux, il a été vendu à l'entraîneur japonais Mitsu Nakauchida.

Le record des ventes cette année concerne un autre yearling, pur-sang anglais de 18 mois, qui a été attribué à 1,6 million d'euros. Il s'agit d'une femelle, fille de l'étalon vedette Dubawiet. 

Un poulain adjugé 800 000 euros

Samedi, au cours de la vente le poulain de Galileo et Steip Amach (lot 23) a été adjugé à 800 000 euros. Le yearling a été élevé au haras d'Etreham, dans le Calvados.

Son acquéreur, Tom Ludt est ravi de son achat pour le fonds d'investissement de courses basé à Dubai Phoenix Thoroughtbred Syndicate dont il est le vice-président : "c'est un magnifique poulain, c'est un Galileo, c'est un cheval que nous aimons, nous sommes très heureux. Pour être honnête avec vous et je sais que les gens ne veulent pas entendre ça, on est fier de l'avoir eu à 800 000 euros. Pour être honnête, on pensait qu'il nous coûterait plus cher".
 

Retrouvez la vente à (0:25)

Galileo est effectivement un étalon qui bénéficie d'une belle cote en vente aux enchères. Ce célèbre galopeur est considéré comme l'un des meilleurs étalons au monde. Un autre de ses descendants a été adjugé 750 000 euros (lot 68).

Les ventes se poursuivent ce dimanche 18 août à partir de 17 heures 30. 70 % des yearling figurent au catalogue des deux premiers jours de la vente d'août.

En 2018, un poulain avait été attribué  à 1,4 million d'euros. Issu de l'élevage La Motteraye Consignment, dans le Calvados, ce mâle était issu de l'étalon vedette Dubawi, dont la progéniture s'était déjà vendue 1,55 million d'euros en 2017.

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus