Déconfinement : feu vert pour certains sports individuels de plein air dès le 11 mai

Le gouvernement autorise la reprise des sports de plein air, à partir du 11 mai, date retenue pour déconfinement progressif. Mais quels sports sont concernés? Il ne faut ni contact, ni sports collectifs. C'est le cadrage général, reste à valider l'application par département et par discipline ...

photo d'illustration
photo d'illustration © maxppp
La ministre des sports le répète, les activités en extérieur sont autorisées sans limite de durée, sans autorisation à partir du 11 mai. Les sportifs n'auront pas accès aux vestiaires pour respect des règles sanitaires. Les clubs réfléchissent sur la façon de s'organiser.
 
Reprise du sport après le 11 mai : les clubs s'organisent

Le golf ?


"On est ravis et optimistes mais on reste très prudents. Les jours prochains nous en diront plus", confie Pierre Lordereau, président de la ligue de Golf de Normandie.
 
Illustration-  GOLF : 21000 licenciés en Normandie
Illustration- GOLF : 21000 licenciés en Normandie © Maxppp


En Normandie 45 golfs privés attendent de reprendre leur activité avec des règles inédites, liés au contexte sanitaire. "Nous sommes prêts : le nombre de personnes acceptées par golf, les horaires, les conditions d'accès, les drapeaux enlevés, etc. Tout a été repensé pour s'adapter aux règles sanitaires évidentes."
La Normandie sur ses cinq départements compte 21 000 licenciés et les golfs sont prêts à assurer un accueil des jeunes qui se sont pas à l'école : un petit geste en retour qui aurait été convenu au niveau national entre la fédération et le ministère. Mais pas seulement dans cette discipline.


Et l'équitation ?


Là aussi, les membres du comité régional de la filière équine sont optimistes mais très prudents: les clubs pourront peut-être reprendre les leçons en plein air si le temps le permet et avec des règles strictes. "Rien n'est gagné, c'est le ministère qui de toutes les façons va clarifier les choses."

En coulisse, on murmure aussi que les courses hippiques pourraient reprendre à huis clos. 
 

Le vélo ?


Théoriquement, c'est valable pour tout le monde. Il n'y a plus de restriction, celle qui était d'un rayon d' un kilomètre autour de son domicile, a assuré Edouard Philippe, ce 28 avril 2020, devant les députés.

A condition que le cycliste soit seul ou à 3 mètres de distance d'un autre, sans contact, ce sport parait correspondre aux critères quand il s'agit d'entraînement.
La balade en famille sera t-elle pour autant autorisée ?
Il y a vélo et vélo, pas sûr que le BMX dans un skate park soit concerné, par exemple.
 

Les sports de raquettes ?


C'est certainement raté pour le tennis de table, car les gymnases ne seront pas rouverts et les sports en salle ne seront pas dans la liste autorisée. La fédération a cependant bien avancé sur les conditions de reprise et les règles adaptées. Les clubs espèrent une reprise pour le début de l'été.
 
photo d'illustration
photo d'illustration © Maxppp


Le tennis, en revanche, a un espoir pour ses cours en extérieur. Il faudra trouver un système adapté avec des jeux en simple et des balles de couleurs différentes pour les joueurs. "Car la balle reste un problème et un vecteur potentiel du virus. Mais en terme de distance entre les personnes, on reste dans les clous très largement si on oublie des règles, comme le salut à la fin de partie", expliquait Olivier Halbout, président de la ligue Normandie, avant l'intervention du Premier Ministre.


Les sports en mer ?


Surf, voile, véliplanchistes, etc seront certainement décus d'apprendre que les plages en France restent interdites jusqu'au 2 juin. Les surfeurs de la Manche se sont mobilisés dans une pétition. Le préfet leur précisera les choses dans les prochains jours.
 

Et le tir à l'arc ou l'athlétisme ?


On peut imaginer que les clubs de tirs à l'arc sauront aménager leurs structures pour l'extérieur. 

Est-ce que l'athlétisme peut reprendre ? Oui, mais à voir selon la discipline : courses, relais, sprint et courses de demi-fond seront certainement bannis. 

"Il faut encore qu'on autorise les accès au stade. Tout se discute en ce moment. Nous présenterons le plan de déconfinement aux caennais le 7 mai prochain lors du conseil municipal", précise pour la ville de Caen, l'adjoint aux sports, Aristide Olivier.

Et dans chaque ville, reste à parier que les réunions ont commencé dès la fin du discours d'Edouard Philippe. 


Natation  et qui encore ?

Est ce que les bassins extérieurs peuvent rouvrir, au moins pour les clubs et les licenciés ? Les municipalités restent frileuses, là aussi. Mais le dossier n'est pas clos. 
Le patinage artistique, en revanche, ne reprendra pas avant l'été. Tout comme le football et le rugby. L'un pour son espace fermé, les autres pour être des sports collectifs et de contact. 

Les discussions ne font que commencer. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : conseils pratiques santé société sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter