Certains candidats ont recueilli plus de 70% des voix, pourquoi ne sont-ils pas élus ?

Les binômes élus au premier tour se comptent sur les doigts d'une main (aucun dans le Calvados, trois dans l'Orne) et pourtant, certains ont largement obtenu plus de 50% des suffrages. Alors pourquoi y a-t-il un second tour ? On vous explique :

Départementales, pourquoi un second tour alors que certains binômes ont recueilli plus de 70% des voix ?
Départementales, pourquoi un second tour alors que certains binômes ont recueilli plus de 70% des voix ? © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/Lionel VADAM

Quel est le point commun entre le binôme Valérie Alain / Thierry Clerembaux (DVG-DVG) qui a rassemblé 71,73% des suffrages à Bretoncelles (Orne) , Christophe Bouillon / Pierrette Canu avec 61,4% des voix à Barentin (Seine-Maritime), et Brigitte Gasseau / Frederic Leveillé (DVG-PS) avec ses 82,20 % des suffrages à Argentan 1 ? 


Malgré leur score élevé, ils vont tous disputer un second tour pour l'élection départementale, dimanche prochain. Et ils ne sont pas les seuls dans ce cas. Dépasser les 50% des suffrages ne garantit pas l'élection au premier tour. Pour être élu dès le premier tour, il faut aussi avoir obtenu 25% des suffrages des inscrits, c'est à dire 25% des électeurs potentiels, inscrits sur les listes électorales. C'est donc l'abstention qui, paradoxalement, va entraîner un nouveau scrutin dimanche prochain.

A  Magny-le-Désert, dans l'Orne, il a manqué 111 voix au binôme en tête pour l'emporter au premier tour. Valérie Alain / Thierry Clerembaux (DVG-DVG) rassemblent 71,73% des suffrages, soit 2382 voix, devant Annie Hanachi / Vincent Veron (DVG-DVG) qui obtiennent 28,27% des suffrages. Il fallait 2493 voix pour éviter le second tour.

Pire, à Argentan-1, c'est pour 7 voix manquantes que le deuxième tour de scrutin aura lieu. 

Le binôme sortant Brigitte Gasseau / Frederic Leveillé (DVG-PS) arrive largement en tête avec 82,20 % des suffrages (2293 voix) devant le binôme Georges Beucher / Annie Denolle (LFI - PCF) qui remporte16,80 % des votes (463 voix).
En effet le canton compte 9200 inscrits et il aurait donc fallu que les premiers obtiennent 2300 voix pour être élus au premier tour, ils en ont obtenu 7 de moins.



Rappel du mode de scrutin pour les départementales 

Les élections départementales sont organisées selon un scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours.
Autrement dit, chaque canton élit un binôme composé d’une femme et d’un homme. Une fois élus, chaque membre du binôme exerce son mandat comme il l'entend, indépendamment l’un de l’autre.

Pour être élu au premier tour de scrutin, un binôme doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés (soit plus de 50%) ET un nombre de suffrages au moins égal au quart des électeurs inscrits. Pour les Départementales 2021, c'est là que le bât blesse : l'absention ne permet pas d'atteindre les 25% des inscrits sur les listes electorales.

Au second tour, la majorité relative suffit. 

Pour qu’un binôme puisse se présenter au second tour, il doit avoir obtenu au premier tour un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre des électeurs inscrits dans le canton. Si un seul binôme de candidats remplit cette condition, le binôme ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se maintenir au second tour. Si aucun binôme ne remplit cette condition, seuls les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections