Des chalets du marché de Noël proposés aux restaurateurs à Caen et à Cherbourg

C'est une idée qui est en train de faire le tour de France. D'autres grandes villes ont déjà lancé l'opération. Des chalets de nos marchés de Noël sont proposés aux retaurateurs de Caen et Cherbourg pour leur vente à emporter en centre-ville.

Des chalet en bois qui pourraient bien trouver une utilité
Des chalet en bois qui pourraient bien trouver une utilité © Vincent Voetling/Maxppp

L'idée fait son chemin en France. Elle est venue, fin février, d'une proposition politique d'élus de droite, accompagnés de l'Umih (Union des Métiers et des industries de l'Hôtellerie) et l'enseigne Métro : l'opération "place aux restos". L'idée étant d'accorder des espaces aux restaurateurs sur les différentes places de marchés en France.

Les restaurateurs sondés

Ces dernières semaines, de nombreuses villes ont commencé à développer le concept : et pourquoi pas aller plus loin et proposer un service quotidie en utilisant les chalets en bois des marchés de Nöel? Et alors, en centre-ville, développer un mode "food truck" en "food house".

"Les restaurateurs vont devoir quand même organiser leur mode cuisine et leur chaîne du froid avant de proposer cette vente à emporter. Tout ça n'est pas sans contrainte mais certains sont peut-être intéressés. On leur a envoyé un courrier pour compter les partants et voir ce qui est faisable", explique la mairie de Caen. Les décisions seront prises le plus vite possible, selon les retours.

A Caen, plusieurs dizaines de chalets peuvent être montés assez rapidement (une cinquantaine environ) et être installés dans différentes zones. 

A Cherbourg aussi la réflexion est menée. "Il est de notre reponsabilité d'aider autant que possible les restaurateurs", explique Sébastien Fagnen, maire adjoint.

Ouvert de 10 à 15H : pour les gens qui travaillent 

A Limoges (87), l'expérience menée depuis plusieurs semaines a rencontré un véritable succès : les uns contents de retrouver le contact avec les clients, les autres heureux d'en finir avec la gamelle apportée au travail. 

Dans ce "village des restaurants", la vie bat son plein entre 10 et 15H .

Depuis plusieurs mois les retaurateurs ont travaillé à trouver un mode de livraison pour certains, développer le click and collect pour d'autres. Vont-ils trouver un intérêt aux chalets ? 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets