En 2022, le Tour de France boudera encore la Normandie

Le tracé du Tour de France 2022 sera dévoilé jeudi, en direct du Palais des Congrès de Paris. A moins d'une énorme surprise, la Grande Boucle n'empruntera pas les routes normandes en juillet prochain, et ce pour la sixième année d'affilée.

La Normandie n'aura pas le plaisir de voir passer le peloton du Tour de France en juillet 2022. Pour la sixième édition de suite, la plus grande course au monde ne sillonnera pas les routes de notre région, qui paie cher le fait d'avoir obtenu le grand départ de la Manche en 2016. Depuis cette année là, la Grande Boucle n'a fait que froler la région. Une seule fois. C'était en 2018, avec moins de 10 km dans le Sud de l'Orne, près d'Alençon

Le 1er juillet prochain, le Tour s'élancera du Danemark, qui deviendra le dixième pays à accueillir le départ de la mythique course cycliste. Les coureurs débuteront par un prologue de 13 km dans la capitale Copenhague avant de disputer deux étapes dans le pays nordique. Afin de récupérer du transfert en avion, le peloton observera une journée de repos dès le lundi, à Lille

Pour la suite du parcours, les organisateurs avaient le choix d'opter pour une descente de la France par l'Est ou par l'Ouest, et potentiellement la Normandie. Visiblement, d'après les indiscrétions déjà dévoilées, la première solution a été retenue. Après un rapide crochet par la Belgique, le peloton ira vers les Vosges et (encore) la Planche des Belles-Filles, pour ensuite filer vers les Alpes, revenir dans le centre de la France, puis les Pyrénées avant une remontée vers Paris. 

Le retour du Tour en Normandie en 2024 ? 

Il faudra sans doute encore attendre deux ans pour que le tracé de la Grande Boucle emprunte à nouveau la Normandie. En 2023, le Tour s'élancera du Pays basque, et il apparaît peu problable que les coureurs remontent jusqu'en Normandie pour rejoindre ensuite les Alpes. En revanche, 2024 pourrait être l'année du grand retour du "TDF" dans la région. En 2015, Caen et Porsmouth avaient déposé une candidature commune pour obtenir le Grand départ à l'occasion du 75ème anniversaire du Débarquement. Demande retoquée par le comité organisateur qui se voyait mal accorder deux débuts d'épreuve à la même région en l'espace de trois ans, ce qui est compréhensible.  Cela dit, l'idée d'une grande fête pour commémorer le DDay et la Libération autour du Tour de France n'a pas quitté la tête des élus caennais, qui misent désormais sur le 80ème anniversaire du Débarquement en 2024 pour obtenir une étape. Après huit années sans venir arpenter la Normandie, le virois Thierry Gouvenou, traceur officiel du Tour, pourrait bien ne plus pouvoir éviter sa région natale, pour le plus grand plaisir des fans de cyclisme, très nombreux en Normandie. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport région normandie