EN IMAGES. Les plus grandes marées de l'année en Normandie

Les grandes marées envahissent les plages de Normandie ce mardi 12 mars 2024, où le pic est attendu en milieu de journée avec un coefficient de 116. On vous partage les plus belles images.

Du dimanche 10 au mardi 12 mars 2024 inclus, de forts coefficients de marée sont attendus. Le pic est prévu ce mardi aux alentours de 13h avec un coefficient de 116.

Tous les six mois, en mars et en septembre ont lieu les marées les plus importantes de l'année.

Les autorités appellent à la prudence

Ces grandes marées attirent chaque fois de nombreuses personnes sur le littoral, les pêcheurs à pied et les promeneurs notamment. Or, quelques minutes peuvent parfois suffire pour être isolé par la marée montante... Car ces forts coefficients augmentent la différence entre la hauteur de la pleine mer et celle de la basse mer, la mer remontent donc très vite.

La préfecture maritime Manche et mer du Nord appelle à la prudence, particulièrement aux abords du littoral.

Si la vigilance est de mises, la marée des 11 et 12 mars, l'une des plus importantes de la décennie, promet un beau spectacle.

Déjà, depuis dimanche, l'eau monte haut et déborde même sur quelques secteurs de Normandie comme le montre la page Facebook Météo Basse-Normandie.

Dimanche 10 mars, déjà, les grandes marées avaient fait déborder la Seine sur les quais de Rouen. 

La vielle de Dieppe sous les eaux

Ce midi vers 13h15, lorsque le coefficient a atteint son pic à 116, la mer a débordé sur le port de Dieppe, envahissant le quai Henri-IV où se trouvent la plupart des restaurants. 

Le Mont-Saint-Michel redevient une île

L'événement est rarissime, et ne se produit que quelques jours dans l'année. Le Mont Saint Michel est redevenu une île ce matin à marée haute.

Attirés par ces marées d'équinoxe aux coefficients particulièrement élevés, les visiteurs étaient nombreux ce matin au pied de la merveille, pour assister au spectacle.

Crue de la Seine en Seine-Maritime

Alors que la préfecture de Seine-Maritime avait placé le département en vigilance jaune crue et vague-submersion, la Seine a débordé du côté de La Bouille, avec une hauteur d'eau à 9,37 m actuellement vers 15h55.

Sur les quais de Rouen, pour le troisième jour consécutif, la Seine est également sortie de son lit :

Quand le spectacle de la nature sublime le travail des ostréiculteurs

Avec un coefficient de 117, la filière ostréicole locale a pu accéder à ses parcs à huîtres les plus au large. De très belles images tournées sur Gouville-sur-Mer, dans la Manche.

durée de la vidéo : 00h01mn48s
Pour la filière ostréicole, les grandes marées constituent une opportunité de récolte unique, permettant d'accéder à des zones inatteignables en temps normal. ©Xavier Lachenaud - Attitude Manche

Pour la filière ostréicole, ce phénomène naturel représente une opportunité de récolte unique, permettant d'accéder à des zones inatteignables en temps normal et de promouvoir ainsi la biodiversité marine.