• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Une ancienne léproserie restaurée à Aizier, dans l’Eure

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

Il a fallu 10 années de travaux, pour recréer l’esprit d’origine de cet édifice. Une belle étape en forêt de Brotonne pour les touristes, les romantiques et les pélerins. 

Par Didier Meunier

Située dans une des boucles de la Seine, a mi-chemin entre Rouen et le Havre, l’édifice en ruines reste le témoin d’une période tragique.
Au 12ème siècle et ce, jusqu’en 1550, des malades sont venus passer ici leurs derniers jours. A l’époque, la Normandie comptait 300 léproseries. Par la suite, la chapelle va lentement dépérir. 

Une réhabilitation à 500 000 euros
Il aura fallu se battre 10 ans pour remonter des murs et retrouver l'esprit des lieux. La léproserie dévoile à nouveau ses mystères dans un bel écrin de verdure.

VIDEO : le reportage de Pierre-Guillaume Creignou et Brunon Belamri
  • Luc Bonnin, propriétaire de la Chapelle Saint-Thomas
  • Benoît Gatinet, maire d'Aizier

La léproserie d'Aizier

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus