État d'urgence : 7 perquisitions administratives, une assignation à résidence et des armes saisies dans l'Eure

La préfecture l'Eure dresse un bilan des opérations menées dans le département de l'Eure, dans le cadre de l’État d’urgence.

Après les attentats de Paris, des mesures exceptionnelles autorisées par l’État d’urgence ont été prises le 14 novembre dernier. Selon la préfecture de l'Eure, elles ont permis, dans ce département d’effectuer 7 perquisitions administratives et une assignation à résidence, aux dates et lieux suivants : 

  • Louviers, le 19 novembre : 1 arme de chasse saisie,
  • Le Vaudreuil, le 25 novembre,
  • Val-de-Reuil, le 25 novembre,
  • Louviers, le 3 décembre,
  • Pont-Audemer, le 3 décembre : 3 armes de chasse et de tir saisies.
Toujours selon la préfecture de l'Eure, ces perquisitions ont conduit, pour l’une d’entre elles, à une garde à vue et donc à une "judiciarisation" de l’intervention de police. Enfin, un arrêté d’assignation à résidence a été notifié à Louviers, le 19 novembre.

En parallèle, diverses investigations se poursuivent dans le prolongement de ces opérations.