• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Accès à la rivière réglementé après la découverte de grenades à Acquigny (Eure)

© France 3 Normandie / Image extraite de la video du JRI Bruno Belamri
© France 3 Normandie / Image extraite de la video du JRI Bruno Belamri

Des vestiges explosifs de la seconde guerre mondiale empoisonnent la vie d'une belle commune de la vallée de l'Eure
 

Par Richard Plumet

Huit grenades militaires remontées de l'eau en un an à Acquigny ! C'est une pratique courante dans la vallée de l'Eure qui a permis ces découvertes. Courante mais rigoureusement interdite : celle de la pêche à l'aimant.

En juillet c'est un jeune, un adolescent je crois, qui effectivement était sur la rivière en train de pêcher donc avec un gros aimant qui est censé détecter ou aspirer un peu les pièces métalliques, qui s'est retrouvé avec une grenade au bout de son aimant !

  • Yann Le Cossec, adjoint au maire d'Acquigny
 
Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)
VIDEO : le reportage de Magali Nicolin et Bruno Belamri (montage : Pierre Cadinot)

Accès à l'eau réglementé

En attendant la venue des démineurs, la mairie d'Acquigny a interdit la baignade, les activités nautiques et la pêche à l'aimant sur tout le territoire communal. 
 

Une pêche dangereuse et interdite

Plonger un aimant dans le lit d'une rivière ou d'un étang pour y récupérer des métaux est devenu, grâce aux réseaux sociaux, un loisir à la mode mais qui, dans le département de l'Eure peut être très dangereux !
Après de récentes et nombreuses découvertes de munitions et d'engins explosifs, dont des grenades, la préfecture de l'Eure alerte la population sur les risques encourus :  

Une munition peut ainsi être découverte fortuitement, et sa manipulation peut engendrer des risques :
  • d'explosion de la munition lors de la manipulation ;
  • de fuite d'un produit incendiaire pouvant entraîner une auto inflammation ;
  • de fuite d'un agent toxique de guerre pouvant créer une intoxication ou une contamination;
  • d'un détournement de la munition pour une action malveillante.     
 Bien qu'étant souvent présentée comme une dépollution bénévole des cours d'eaux, cette pratique est dangereuse et considérée comme illégale sans autorisation de l'autorité administrative.
 

Les services de l'État dans l'Eure

Mise à jour le 13/06/2019 De plus en plus de cas de découverte de munitions suite à la pratique de la "pêche à l'aimant" dans les cours d'eau, fleuves, canaux, lacs et rivières sont signalés, et sollicitent dans l'urgence les services de déminage.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus