Un an après : le meurtre de l'Irlandais Seamus Ruddy à Pont-de-l'Arche restera impuni

A Newry, en Irlande du Nord, les soeurs de Seamus Ruddy aux funérailles de leur frère, 32 ans après sa mort / © Niall Carson / Agence France Presse
A Newry, en Irlande du Nord, les soeurs de Seamus Ruddy aux funérailles de leur frère, 32 ans après sa mort / © Niall Carson / Agence France Presse

Le 6 mai 2017, le corps d'un professeur était retrouvé enterré en forêt de Bord. Il a été tué en 1985 par des paramilitaires irlandais. Au nom de la paix en Irlande et en accord avec la famille, il n'y aura pas de poursuites

Par Sylvie Callier


Seamus Ruddy, reposait bien loin de son village de Newry en Irlande du nord. Pendant 32 ans, la forêt a gardé ce secret. Il a été assassiné alors qu'il avait, aussi, 32 ans.

En mai 2017, des pelleteuses et des archéologues sont arrivés avec l'équipe des fins limiers de la "commission indépendante de recherche des victimes".

Un ou des témoignages, un plan dessiné transmis sous le sceau du secret ont guidé les experts vers Pont de l'Arche. Le 6 mai, après 32 ans d'attente, la famille du professeur irlandais a appris que son corps était enfin localisé.


Pourquoi Pont de l'Arche ?

 La forêt de Bord avait déjà été explorée pour retrouver Seamus Ruddy. L'Irlandais vivait à Paris quand il a été enlevé le 9 mai 85. Il avait pris du recul avec le parti républicain et marxiste IRSP. 

Des paramilitaires  sont suspectés d'être les auteurs de sa mort.   La forêt de Pont de l'Arche abritait, d'après plusieurs enquêtes jounalistiques, une cache d'armes pré-positionnées pour traverser la Manche. 
 

Un meurtre commis par des personnes inconnues, conclut la cour irlandaise

Le 9 mai 2018, à Dublin, la cour des "coroners" (médecins légistes) a statué sur les causes de la mort de Seamus Ruddy. Cette procédure n'a pas d'équivalent en France.

La cour a établi que le jeune professeur avait été tué par des tirs à la tête. Un meurtre dont le ou les auteurs ne sont pas identifiés.

Il n'y aura pas d'enquête pour rechercher les auteurs, pas de procès pénal en Irlande. En France, plus de 20 ans se sont écoulés depuis le meurtre, il y a prescription.


Le secret plutôt que le procès
Après l'accord de paix en Irlande du Nord, en 1998, une commission a été créee pour retrouver les corps de personnes disparues, la plupart exécutées et enterrées dans le secret. 

Elle  a besoin de renseignements, de témoignages. Ils viennent parfois des auteurs ou proches des meurtriers.

La confidentialité absolue est respectée avec succès depuis 20 ans.  Il n'y a pas de connection avec la Justice. 13  dépouilles ont été retrouvées.

Les familles des victimes ont accepté cette règle. Elles veulent avant tout que le corps de leur proche soit restitué.
 


Interview d'Anne Morgan, soeur de Seamus Ruddy (extrait du Nolan Show, BBC Radio Ulster)

Les raisons du renoncement à connaitre la vérité :

Interview d'Anne Morgan (BBC Radio Ulster-Nolan Show)


A lire aussi

Sur le même sujet

300 retraités dans les rues du Havre

Les + Lus