Cet article date de plus de 3 ans

BA 105 d'Evreux : un suicide lié au harcèlement homophobe ?

Le mari du militaire, qui s'est suicidé le vendredi 17 novembre dernier, en est persuadé. La mort de son conjoint est liée à un harcèlement homophobe. Il accuse un gradé. 
Clément, 37 ans, était sergent à la Base Aérienne 105 d'Evreux. Le 17 novembre, il s'est donné la mort par pendaison à son domicile situé à quelques kilomètres au Nord de la capitale euroise. Il laisse derrière lui une lettre adressée à Sylvain, son mari, dans laquelle il accuse sa hérarchie. Depuis, beaucoup d'interrogations subsistent. 
Une enquête, menée par les gendarmes de Louviers, doit permettre de déterminer les causes de cette mort. 
 
Sylvain, son mari, a quant à lui une certitude. Le suicide de Clément est lié à l'orientation sexuelle de celui-ci et à la pression, qu'il aurait subie, depuis un an de la part d'un membre de sa hiérarchie. Une pression qui se serait même accuentuée ces derniers mois au sein de base aérienne d'Evreux. 
Aujourd'hui, les propos de Sylvain à l'encontre de ceux qu'il juge responsable de la mort de son mari, sont sans équivoques. 

Joint par téléphone, le commandant de la base 105 dit n'avoir eu aucune connaissance de fait de harcèlement. Il assure que le sergent ne faisait l'objet d'aucune sanction disciplinaire et déplore la perte d'un excellent militaire.    


VIDEO : le reportage d'Emmanuelle Partouche et Angèle De Vecchi (montage :  Joffrey Ledoyen), avec l'interview de : 
durée de la vidéo: 02 min 29
Suicide d'un militaire de la BA 105

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité polémique