Déviation Sud-Ouest d'Evreux : le tribunal administratif juge qu'il y a un risque de pollution de l'Iton

Le chantier de la voie express va devoir tenir compte du jugement de l'autorité administrative. Le rejet des eaux de ruissellement de la route pourrait entrainer une pollution de la nappe phréatique. Cette 2X2 voies doit être ouverte en 2021



L''association "Evreux nature environnement" avait déposé deux recours, interrogeant sur les conséquences de la construction de la portion de 7,5 km qui traverse la vallée de l'Iton et la forêt d'Evreux.  Il s'agit du dernier tronçon du contournement de l'agglomération d'Evreux.

Le tribunal administratif de Rouen a rendu son jugement le 26 avril. Il annule partiellement l'arrêté d'autorisation du préfet de l'Eure :

"L’arrêté du 17 juin 2013 par lequel le préfet de l’Eure a autorisé la réalisation de la déviation sud-ouest d’Evreux section Cambolle - Les Fayaux est annulé en tant qu’il ne comporte pas de mesures permettant d’éviter, limiter ou compenser la dégradation de la qualité de l’eau de l’Iton.

 L’Etat versera la somme de 1035 euros à l’association Evreux Nature Environnement."




Un niveau trop élevé de zinc dans l'eau de la nappe qui alimente 70 000 habitants


La route express 2 X 2 voies franchira la vallée de l'Iton par un viaduc de 210 mètres de long. Une zone humide va être rasée à l'emplacement des 10 piliers du viaduc.

 La nappe souterraine du captage de l'Iton est une source d'eau pour 70 000 habitants. L'association "Evreux nature environnement" a demandé aux juges administratifs d'examiner le dispositif d'assainissement de la route prévu par l'Etat.

La circulation automobile rejette dans l'air et dans l'eau des métaux toxiques comme le zinc, le plomb, le cuivre.

Le tribunal administratif fait cette observation :

"S’agissant de la teneur en zinc, reconnu comme polluant, que le rejet des eaux conduit à une augmentation significative de la valeur de concentration moyenne annuelle présente dans l’eau de la rivière, qui passe ainsi de 0,045 microgramme par litre avant rejet, respectivement pour les bassins n°2, 3A et 3B à 7,9, 10,1 et 7,5 microgrammes par litre après rejet"

Quelles conséquences pour le chantier ?


Le préfet de l'Eure, René Bidal, a réagi à ce jugement d'annulation partielle de l'arrêté d'autorisation :

"Au regard de ces considérations, les services de l’Etat  s’attachent à définir rapidement les travaux pouvant être poursuivis dans ce nouveau cadre réglementaire, afin de limiter les conséquences de cette annulation partielle sur le calendrier général de l’opération"

"Ce recours contentieux ne sera donc pas sans conséquence sur le calendrier de l’opération, mais le projet d’infrastructure va se poursuivre au bénéfice des habitants du territoire"




L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité