Drame du Neubourg : le conducteur sous contrôle judiciaire, le parquet fait appel

C'est sur cet axe de la voie verte au Neubourg (Eure,) que le corps sans vie du jeune plombier de 20 ans a été retrouvé il y a une semaine par une promeneuse. / © Véronique Arnoult
C'est sur cet axe de la voie verte au Neubourg (Eure,) que le corps sans vie du jeune plombier de 20 ans a été retrouvé il y a une semaine par une promeneuse. / © Véronique Arnoult

Le parquet d’Evreux (Eure) vient d’interjeter appel de la décision de placer sous contrôle judiciaire le jeune homme mis en examen pour « homicide involontaire aggravé » après avoir accidentellement écrasé avec une voiture un jeune homme de 20 ans sur la voie verte au Neubourg (Eure).

Par Jean-Luc Drouin

Mercredi dernier sur la voie verte au Neubourg (Eure) une promeneuse retrouve le corps sans vie d’un jeune homme.

Dans un premier temps, en raison de l’état du corps de la jeune victime les enquêteurs envisagent un homicide volontaire. Mais les constatations médico-légales indiquent que le jeune homme a été écrasé par un véhicule.

Une enquête rondement menée


Trois jeunes gens sont rapidement appréhendés par les enquêteurs et placés en garde à vue.
Samedi soir le juge d’instruction d’Evreux (Eure), met, le conducteur âgé de 18 ans, en examen pour « homicide involontaire aggravé ».

Selon le parquet d’Evreux "il conduisait sans permis, sans assurance et sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants. De plus, il a pris la fuite et tenté de dissimuler les preuves pour égarer les gendrames enquêteurs".

Les deux amis qui l’accompagnaient, respectivement âgés de 18 et 20 ans, ont quant à eux été mis en examen pour "complicité de délit de fuite et dissimulation de preuves".

Le parquet fait appel


Les deux jeunes complices ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire dès dimanche soir.
Le principal mis en cause, à l’issue de sa notification de mise en examen avait pour sa part, demandé un délai pour préparer sa défense devant le juge des libertés et de la détention (JLD).

Le JLD a finalement décidé ce mercredi 8 décembre à la mi-journée, de le remettre en liberté sous contrôle judiciaire.

Le parquet d’Evreux vient d’annoncer en début de soirée qu’il faisait appel de cette décision, souhaitant, en raison de la gravité des faits, que le jeune homme soit placé en détention provisoire.

Une nouvelle audience devant le juge des libertés et de la détention devrait se tenir dans les prochain jours.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne