Drame du Neubourg : la justice retient la thèse de l'homicide involontaire

C'est sur cet axe de la voie verte au Neubourg (Eure,) que le corps sans vie du jeune plombier de 20 ans a été retrouvé il y a une semaine par une promeneuse. / © Véronique Arnoult
C'est sur cet axe de la voie verte au Neubourg (Eure,) que le corps sans vie du jeune plombier de 20 ans a été retrouvé il y a une semaine par une promeneuse. / © Véronique Arnoult

Les 3 jeunes qui ont tué accidentellement un jeune homme de 20 ans au Neubourg (Eure) dans la nuit de mardi à mercredi, ont été mis en examen. L’un pour "homicide involontaire avec circonstances aggravantes", les 2 autres sont poursuivis pour "complicité et dissimulation de preuves".

Par Jean-Luc Drouin

La victime, un plombier âgée de 20 ans, a été écrasée par la voiture de ses amis qui circulaient alcoolisés et sous l’emprise de stupéfiants sur la voie verte au Neubourg.

Les enquêteurs envisageaient mercredi la thèse d’un homicide volontaire "en raison de l'état très abimé du corps".
Il est très apparu que la victime, probablement inconsciente, allongée sur la voie verte, avait été tuée après qu’une voiture lui ait roulé sur le corps.


Un dramatique et stupide accident


Selon les déclarations des trois interpellés devant le juge d'instruction, dans la journée de mercredi, les mis en cause étaient alcoolisés et sous l’emprise de stupéfiants.

De plus, ils n’avaient aucun contentieux avec la victime. De sorte que la thèse du meurtre a été écartée, au profit d'un stupide et dramatique accident.

Vendredi, le juge d’instruction a mis en examen le jeune conducteur âgé de 18 ans pour "homicide involontaire avec circonstances aggravantes". Une prévention aggravée du fait qu’il était ivre et sous l’emprise de drogue au moment des faits.

"Il n’avait ni permis de conduire, ni assurance et a tenté de dissimuler des preuves avec ses camarades, avant de prendre la fuite", précise Eric Neveu, le Procureur adjoint d’Evreux.


Les trois jeunes mis en examen


A l’issue de la notification de mise en examen par le juge d’instruction, le jeune homme a été présenté au Juge des libertés et de la détention (JLD) vendredi soir, après 19 heures. Le parquet avait demandé sa mise en détention provisoire.

Mais le mis en examen a souhaité, comme la loi l’y autorise, un délai afin de préparer sa défense avec son avocat.
Il devra donc revoir le JLD, probablement mercredi prochain, indique-t-on samedi matin au parquet d’Evreux.

En attendant sa comparution, il a été replacé en détention.

Les deux autre jeunes, respectivement âgés de 18 et 20 ans, qui se trouvaient avec le chauffeur au moment du drames ont également été mis en examen vendredi soir pour "complicité de délit de fuite, dissimulation de preuves et d’usage de stupéfiants". Ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire.


Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne