Dans l'Eure les salariés s'organisent pour participer aux blocages des "gilets jaunes"

Comment concilier manif et boulot ? Les "gilets jaunes" eurois font preuve de débrouillardise et appellent les retraités en renfort pour bloquer les routes
 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Rencontre avec ces manifestants d'un nouveau genre qui ont fait leur apparition le 17 novembre sur la chaussée des ronds-points. Dans l'Eure, au troisième jour de présence sur la Nationale 13, à l'entrée d'Evreux, les "gilets jaunes" présents ce lundi-là au rond-point de Cocherel, se sont organisés pour pouvoir venir manifester au lieu d'aller travailler.

Pour Quentin, salarié, ce mouvement doit durer plus qu'un simple weekend :

On pose des congés parce que c'est pas en une journée ou deux qu'on va arriver à faire les choses, sans une semaine et le weekend prochain, normalement j'espère qu'il y en a beaucoup qui vont justement descendre à Paris pour manifester pour les gilets jaunes

VIDEO : le reportage de Frederic Lafond et Eric Lombaert (montage : Stéphanie Letournel)