Le nouveau village de marques est situé près de l'A13, à 45 kilomètres du centre de Paris et 15 minutes de Giverny. Il est dédié aux marques haut-de-gamme et au luxe. Six-cents salariés, la plupart des Eurois, y travaillent.

Ciel bleu au-dessus des façades végétalisées et des esplanades et de la grande roue du second village de marques qui ouvre en Normandie. Les premiers visiteurs sont venus "pour découvrir le nouveau lieu, on en entend parler depuis plusieurs années ! " dit l'un d'eux.

"Il y a plusieurs marques qui me plaisent, et je veux voir s'il y'a des affaires à faire aussi" ajoute un autre client.

" on voulait voir les magasins et si les infrastructures sont belles" dit une dame. Pour cette première journée, les habitants des environs sont nombreux. Ils ont vu pousser ce grand chantier pendant 4 années, près de Vernon, le long de l'autoroute A 13. 

 L'inauguration a rassemblé de nombreux invités, dont le président de McArthurGlen. Le groupe anglo-saxon a investi 200 millions d'euros pour le projet normand. Il a crée des villages de marques dans toute l'Europe et au Canada.

Le village de marques "Paris-Giverny" est le second de Normandie après celui de Honfleur. 

Point commun des deux villages "outlet" (en anglais "point de vente"), ils se situent sur la route des vacances et des week-ends, menant à des lieux prisés des touristes et des Franciliens : Honfleur, Deauville et Giverny.

Celui de l'Eure est le 4e de McArthurGlen en France après ceux de Roubaix, Miramas ou Troyes (ville pionnière des "magasins d'usine" dans les années 70. )

La clientèle attendue viendra de Normandie et de toute l'Ile-de-France. Des touristes étrangers venus à Paris pourront venir en autocar et centraliser leurs achats dans ce lieu sécurisé. 

 

 

Pour ce jour d'ouverture, 69 boutiques sont déjà investies par de grandes marques. Six-cents personnes ont trouvé leur emploi dans ces commerces cossus.

Selon McArthurGlen, 70% des salariés sont normands. Juliette, des Andelys, fait partie de l'équipe de la boutique de lingerie "Victoria's secrets", une marque américaine qui n'avait pas encore de point de vente en village de marques en France. 

"C'est une marque que j'aime beaucoup, c'est à côté de chez moi, je reste près de ma famille et de mes amis aussi en plus" se réjouit la jeune femme. 

 Les salariés ont appris les particularités du commerce du secteur haut-de-gamme, du luxe et les subtilités de la clientèle internationale intéressée par ces produits. 

 Pour Frédéric Duché, président de Seine-Normandie-Agglomération, ce lieu devrait être une "locomotive" pour le département.

L'élu estime que les produits qui sont vendus ne concurrencent pas les commerces voisins et que les clients auront envie de pousser plus loin leur visite dans l'Eure. 

 "Le segment de boutique retenu est haut-de-gamme et luxe que nous trouvons pas dans les centres-ville. Il n'y a pas de risque de choc frontal avec ces commerces"

 Ce village de marques a pour objectif de recevoir environ 2 millions de clients par an.