En Normandie, les déménageurs professionnels ont un regain d'activité

Les demandes de déménagement avant la fin de l'année sont nombreuses. Le second confinement autorise l'intervention des professionnels. Ils doivent respecter le protocole propre à leur métier. 
Des déménageurs professionnels à Ormes dans l'Eure
Des déménageurs professionnels à Ormes dans l'Eure © F. Levasseur/ France Télévisions

Pour le premier confinement "on a perdu quand même un mois et demi de chiffre d'affaires" , soit 100.000 euros,  remarque le représentant de la société Varillon. Il se souvient aussi que lors du premier confinement des gens ont "acheté des maisons avec tous les meubles dedans !"

Cet automne, l'activité de déménagement est un motif autorisé par le décret du confinement.

"Article 4 : Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires, pour la garde d'enfants, ainsi que pour les déménagements"  (Légifrance)

Il n'est en revanche pas autorisé de faire appel à des amis ou à de la famille vivant hors du foyer pour déménager. 

La profession s'est organisée pour que les entreprises soient équipées et appliquent le protocole. Les déménageurs doivent garder leurs distances, éviter d'être dans les mêmes pièces que les occupants.  Il faut que l'air puisse circuler.
 
Dans l'Eure, le calendrier des déménagements est très chargé d'ici la fin de l'année. Conséquence de tous les reports du printemps et aussi des arrivées de franciliens heureux de quitter la région parisienne.
 
En Normandie, les déménageurs très sollicités pendant le confinement

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie