Près de Vernon, un cambrioleur retrouvé par les gendarmes de l'Eure et… l'ADN

Illustration / © Simon Auffret
Illustration / © Simon Auffret

Un an après le cambriolage d'un magasin d'instruments de musique et de sonorisation de Douains (Eure), un homme a été identifié, retrouvé et jugé

Par Richard Plumet

Le magasin, situé entre Pacy-sur-Eure et Vernon, est bien connu dans le département de l'Eure. En 2016, le 12 décembre, la porte d'entrée avait été forcée à coups de masse et du coûteux matériel avait été volé, notamment des instruments de musique.

Chargés de l'enquête, les gendarmes avaient fait appel à un "expert" : un technicien d’investigation criminelle de proximité de la BTA de Gaillon, dont le travail scientifique a permis de découvrir des indices mais aussi des traces (dont des relevés d'ADN) susceptibles d’avoir été laissées par le ou les malfaiteurs.

En novembre, près d'un an plus tard, les gendarmes de Gaillon ont été informés par le fichier national automatisé des empreintes génétiques que les traces prélevées correspondent à l’ADN d’un homme de nationalité roumaine, incarcéré à la maison d’arrêt d’Evreux pour des faits de cambriolage.

Les enquêteurs ont alors fait le déplacement, ces dernières semaines, dans la capitale de l'Eure pour entendre cet homme. Mais, comme le précise le capitaine Jouault, commandant la compagnie de Louviers, le suspect, une fois en en garde à vue, n'a pas reconnu sa participation aux faits et n'a donné aucune explication quant à la présence de son ADN sur les lieux du cambriolage.
Le cambrioleur présumé a ensuite fait l’objet d’une présentation au parquet d’Evreux et a été jugé en comparution immédiate à l’issue de sa garde à vue.

Le tribunal correctionnel d’Evreux l’a condamné à un an de détention ferme.
Il a été reconduit à la maison d’arrêt d’Evreux à l’issue du jugement.

© France 3
© France 3

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un hommage à Johnny au Zénith de Rouen

Près de chez vous

Les + Lus