Qui va sauver le festival Rock in Évreux endetté jusqu'au cou ?

Le conseil communautaire d’Évreux a décidé d’injecter 450 000 euros d’argent privé pour éponger une grande partie de la dette du festival de musique ébroïcien. À gauche, l’opposition dénonce une mauvaise gestion de l’évènement par les équipes de Guy Lefrand (LR).

"Le rock fait partie de l’ADN de la ville et de l’agglomération, aujourd’hui son avenir n’est plus remis en question", se réjouissait Guy Lefrand à l’issue de la délibération du conseil communautaire, mardi 19 décembre 2023. Le festival avait pourtant accumulé 601 000 euros de dette en trois ans, un déficit que le président de la communauté de communes justifie par l’inflation.

"Les frais des artistes ont énormément augmenté"

"Les frais des artistes ont énormément augmenté depuis le Covid et les frais de production également. Il est beaucoup plus cher de louer du matériel et de payer l’électricité en ce moment, c’est cela qui a généré ce déficit", se défend Guy Lefrand.

Le maire d’Évreux avait repris les choses en main en 2017. À l’époque il avait déclaré ne pas vouloir régler l’ardoise (déficit de 580 000 euros) de l’Abordage, l’association qui gérait le festival Le Rock dans tous ses états.

Pour l'opposition, "il faut remettre tout à plat"

Pour Timour Veyri, élu municipal d’opposition (gauche et écologiste), la nouvelle formule du festival n’est guère plus vertueuse.

On ne peut pas continuer comme ça. On a un festival qui a été créé par l’Abordage et qui a apporté pendant des années beaucoup de bonheur à tout le monde mais depuis qu’il est repris par les équipes proches de Guy Lefrand, il accumule les déficits, les difficultés et ne rencontre finalement pas son public.Tous les ans on demande aux habitants de mettre la main à la poche, nous pensons que ce n’est pas raisonnable.

Timour Veyri, élu municipal d’opposition (gauche et écologiste)

Avant de poursuivre : "450 000 euros qui sont encore remis aujourd’hui pour combler un déficit qui ne s’arrêtera pas demain parce qu’il y a aucune garantie que ça ira mieux. Je vous donne rendez-vous l’année prochaine et vous verrez qu’il y aura les mêmes difficultés. Je pense qu’il faut remettre tout à plat pour voir comment on peut faire revivre un festival sur notre territoire".

Des euros du fonds privé MacArthur

Guy Lefrand (LR) ,soutenu par les élus En Marche, affirme au contraire que cette décision ne coûtera rien au contribuable. "Les 450 000 euros viennent du fonds privé MacArthur, il reste 150 000 euros à trouver, ça sera le travail mené avec la création d’une société qui va chercher d’autres capitaux privés. Chaque habitant pourra également acheter des actions de cette société coopérative pour être un peu propriétaire du festival. La très grande majorité des élus n’a pas souhaité remettre en question l’avenir du festival et il est aujourd’hui au contraire renforcé pour les années qui viennent."

Le fonds MacArthurGlen qui s’élève à 2,5 millions d’euros est une compensation versée par le Village des Marques de Douains pour soutenir les commerçants locaux qui devraient voir leur modèle économique impacté par l’arrivée de cette galerie commerciale qui comptera plus de 100 boutiques concentrées sur 20 000 m2.

"Nous voulions que l’ensemble de ce fonds aille à l’aide aux commerçants mais c’est une première victoire, nous avons obtenu qu’un million d’euros leur soient attribués", souligne Timour Veyri.

L’édition 2024 du Rock in Évreux verra son budget réduit, il devrait se dérouler sur deux jours au lieu de trois. Le festival touchera 300 000 euros de subvention de la part de la ville et 80 000 euros de l’agglomération. Le reste sera financé par la billetterie et des capitaux privés. 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité