Rentrée politique : Valérie Pécresse reçoit le soutien "droit et franc" d'Hervé Morin

Le président de la Normandie a accueilli dans l'Eure la présidente d'Ile-de-France, aussi candidate à la primaire de la droite pour la Présidentielle. Hervé Morin a loué les qualités de Valérie Pécresse. Ils ont siégé dans le même gouvernement et ont tous deux crée leur mouvement politique.
Hervé Morin et Valérie Pécresse à Epreville-en-Lieuvin dans l'Eure pour la "fête de la pomme"
Hervé Morin et Valérie Pécresse à Epreville-en-Lieuvin dans l'Eure pour la "fête de la pomme" © O. Journiat/France Télévisions

  "Vous avez une région enracinée et cela fait votre force mais....même pas peur Hervé que tu prennes tous les franciliens". Valérie Pécresse et Hervé Morin se sont "taquinés" au sujet des départs d'habitants d'Ile-de-France attirés par la qualité de vie en région. 

  "La Normandie accueille de plus en plus de franciliens qui au lendemain du Covid ont décidé de s'installer dans la plus belle région française" avait dit à la tribune, sur un ton hâbleur, Hervé Morin. Le président de région appelle aussi à davantage de décentralisation. 

A la "fête de la pomme", rendez-vous de rentrée des élus de la majorité régionale de la "Normandie conquérante", le ton est détendu et les dégustations font partie de la tradition. Valérie Pécresse était déjà venue l'an passé. 

"Elle a beaucoup de pugnacité, de volonté. Elle a été capable de faire ses preuves à la tête d'une région très compliquée"

Rentrée politique : Hervé Morin et Valérie Pécresse au diapason

Valérie Pécresse a crée son mouvement "Libres", Hervé Morin a fondé "les centristes" et le mouvement "territoires". Un point commun. Dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy, elle était ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, lui ministre de la Défense. 

Valérie Pécresse, candidate à la primaire de la droite, a déclaré à la tribune apprécier le soutien du président de la région Normandie "Il est comme Hervé, il est droit, il est franc. Ce n'est pas un soutien, en même temps". 

Hervé Morin a, lui, tenu à préciser  "Je n'ai aucune autre ambition que d'être président de ma région" .

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élection présidentielle élections