Luxe : dans l'Eure, un nouvel essor pour La Malle Bernard d'ici l'été 2023

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Brégand avec Frédéric Lafond

En juillet 2023, La Malle Bernard, spécialiste de la fabrication artisanale de malles de luxe installé à Coudres, déménagera à Louviers (Eure), en face d'Hermès. L'entreprise compte recruter une dizaine de salariés et les former.

Fin 2021, le taux de chômage a atteint 7% en Normandie, selon les chiffres communiqués par l'Insee mardi 21 juin. Son plus bas niveau depuis 40 ans. Au total, 25 500 emplois et 36 500 entreprises ont été créés dans la région l'an dernier. Dans l'Eure, la malle Bernard est l'illustration de la bonne santé économique de la Normandie.

Implantée depuis 1994 à Coudres, dans le sud-est du département, ce spécialiste de la fabrication artisanale de malles de luxe veut redynamiser son activité. En juillet 2023, l'entreprise va déménager à Louviers, juste en face d'Hermès. Pour accompagner cette ambition, elle compte recruter, à court terme, une dizaine de salariés et créer un diplôme de malletier.  

Des malles vendues entre 15 000 et 50 000 euros

Entré à La Malle Bernard il y a 25 ans, Olivier a appris toutes les techniques liées à la création des malles de luxe. En ce moment, il finit un travail de plus de 90 heures sur l'une d'entre elles. "Je l'ai faite de A à Z. Je fais la menuiserie, le fût en bois, la gainerie, la lauserie, la ferrure et après je vais attaquer l'intérieur", détaille l'artisan.

La Malle Bernard est l’un des plus prestigieux malletier français. Il fabrique des malles de luxe sur commande pour des clients internationaux, parmi eux des rois, des reines, des émirs, etc. Les prix varient entre 15 000 et 50 000 euros. Et il dispose d'une boutique dans le 7e arrondissement de Paris.  

L’histoire de cette entreprise débute au milieu du 19e siècle à Paris. L’un des aïeux de Rémy Bernard - qui a repris l'affaire en 1971 - fabriquait des bagages spécifiques au commerce. Grâce au développement de la voiture et aux voyages transatlantiques en paquebot, la malle s'est développée. "Mon premier berceau était une malle", se souvient Rémy Bernard. "J'ai vécu toute ma vie dans la valise et la malle", résume celui qui a appris son métier auprès de sa famille. 

Une formation certifiante de malletier

En 2020, il a revendu sa société à Daniel Bizet. Actuellement, La Malle Bernard produit 20 malles par an. "On fait des malles pour des yachts, des jets privés donc on peut y mettre ses alcools, son champagne", explique Daniel Bizet qui ajoute que ces objets ont "bien d'autres usages".

La Malle Bernard n'emploie plus que trois salariés, contre 18 au plus fort de son activité il y a plusieurs années. Daniel Bizet veut lui donner un nouvel essor en s’installant à Louviers, proche d'Hermès. "Louviers nous offre la possibilité d'être proches de ce que j'appelle la cité du luxe du cuir. Vous avez Hermès et Cuir du Vaudreuil. Se positionner sur Louviers, c'est avoir une capacité de recrutement certainement plus simple pour nous", souligne-t-il. 

En s'installant à Louviers en juillet 2023, l'entreprise compte recruter dix jeunes personnes. Et leur proposer une formation certifiante de malletier, au sein même de l'atelier, afin que le savoir-faire se perpétue. Daniel Bizet souhaite aussi qu'une quinzaine de personnes supplémentaires les rejoignent d'ici quelques années.