Santé. Une ville de Normandie mobilisée contre la dénutrition

Publié le
Écrit par Richard Plumet
Semaine d'action contre la dénutrition à Pont-Audemer (Eure) du 15 au 19 novembre 2021
Semaine d'action contre la dénutrition à Pont-Audemer (Eure) du 15 au 19 novembre 2021 © Eric Lombaert / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

A l'occasion de la 2e semaine nationale de la dénutrition, des actions sont organisées du 15 au 19 novembre 2021 à Pont-Audemer (Eure) pour faire connaître la dénutrition, une maladie qui tue en silence…

La dénutrition est une maladie méconnue qui touche pourtant deux millions de Français dont 25% des personnes âgées de plus de 70 ans vivant seules.

Pour faire connaître la dénutrition, prévenir, dépister et prendre en charge les personnes qui en souffrent, un collectif de lutte a été créé et une semaine nationale est organisée depuis 2020.

Exemple dans l'Eure

Parmi les actions de prévention organisées partout en France lors de cette semaine de la dénutrition, celle de Pont-Audemer (Eure) a mobilisé le lundi 15 novembre mairie, centre hospitalier et acteurs du troisième âge dans le centre-ville (salle de la Risle rue des Carmes) avec la présence d'un ergothérapeute, de diététiciennes, d'une assistante sociale, d'organismes d'aide à domicile, portage de repas...

L'opération "Agissons contre la dénutrition" se poursuit à l'hôpital de Pont-Audemer (le Centre hospitalier de la Risle) mardi et vendredi de10h à 12h30 et à l'EHPAD mercredi de 13h30 à 16h.

Qu'est-ce que la dénutrition ?

Cette maladie qui touche principalement les personnes hospitalisées et les personnes âgées est un état pathologique qui se caractérise par un déséquilibre de la balance énergétique.
Comme l'a précisé le kiné de l'hôpital de Pont-Audemer à notre journaliste Frédéric Lafond, cette pathologie peut avoir de graves conséquences :

"La personne ne va plus avoir d'apports nutritionnels pour répondre aux besoins du corps humain et du coup, le corps va devoir puiser dans les réserves. Les personnes vont alors perdre au niveau de la force musculaire, ce qui peut entraîner des chutes, ce qu'on rencontre beaucoup chez les personnes âgées."

Le professionnel de santé précise qu'en vieillissant, les personnes âgées perdent la sensation de faim et de soif et s'alimentent moins. Par ailleurs des soucis musculaires ou  d'arthrose peuvent réduire la mobilité et engendrer des difficultés dans la préparation des repas et donc moins manger :

Des personnes vont avoir des difficultés à sortir pour aller faire leurs courses pour acheter à manger. Tout ça va faire que la personne va moins s'alimenter et avoir des apports nutritionnels de moins bonne qualité et va se dénutrir petit à petit."

Aurélien Auger,
kinésithérapeute au Centre hospitalier de la Risle à Pont-Audemer

Des cas de dénutrition peuvent aussi se rencontrer au sein des EHPAD. Pour éviter que les personnes ne s'alimentent moins, ou aient un déficit dans certains aliments, le contenu des assiettes est ajusté (pour avoir la bonne quantité d'apports) et les repas sont fractionnés avec, par exemple, une collation en fin d'après-midi.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.