Fatigué des difficultés de son activité, un maraîcher vend son exploitation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julien Elie .

Eric Carl est maraîcher depuis 13 ans. Son exploitation a grandi et il emploie maintenant une personne et un stagiaire. Malheureusement, usé par les contraintes de son métier et la faible rentabilité, il souhaite vendre son exploitation " Biau gardin" située à Ouville-la-Bien-Tournée.

Le circuit court peut-il être la solution aux difficultés que connaît le monde agricole? C'est ce que nous avons essayé de voir auprès de ce maraîcher bio d'Ouville-la-Bien-Tournée (Calvados). Depuis 13 ans, Eric Carl, vend ses fruits et légumes bio cultivés sur 3 hectares. Si il admet ne pas ressentir la crise économique en échappant aux marchés nationaux et mondiaux, il ne peut se verser qu'un peu plus que le SMIC.



En plus des 70 heures qu'il consacre chaque semaine à son exploitation, le jeune homme a embauché un employé et est dépendant de toutes les petites aides possibles: stagiaires, amis, famille... " C'est un véritable casse-tête chinois pour gérer la production, les coûts et fixer mes prix " regrette t-il.



Ainsi, depuis 2 ans, il souhaite vendre son exploitation au prix de 130 000€, l'équivalent de son chiffre d'affaire. Fatigué par toutes ces contraintes physiques et morales, l'homme de 39 ans ambitionne de tout changer: devenir mécanicien automobile dans le sud de la France.



Reportage de Matthieu Bellinghen et Carole Lefrançois



durée de la vidéo: 01 min 54

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité