Plus d'un millier d'obus à pétarder dans le Bessin

Ces engins de guerre découverts en mai dernier sont en cours de destruction depuis hier.


Un périmètre de sécurité d'un rayon d'un kilomètre est mis en place à Englesqueville-la-Percée.
La circulation maritime et terrestre est interdite. Les riverains sont évacués.

Cette commune proche de la Pointe du Hoc, haut-lieu du débarquement allié de juin 44, a servi d'entrepôt après la bataille des plages.

Les engins découverts par un promeneur en mai dernier seront pétardés sur place, soit en mer, soit directement sur la plage. L'opération prendra fin aujourd'hui.