La femme qui s'était allongée sur les rails du train Paris-Vernon a été retrouvée

Publié le Mis à jour le
Écrit par MS avec AFP

La sexagénaire s'en était sortie saine et sauve. Jugée irresponsable, elle ne sera pas poursuivie.

Elle s'était allongée sur une voie ferrée des Yvelines, attendant qu'un train lui passe dessus, avant de s'éloigner indemne : une femme de 64 ans a été identifiée mais ne sera pas poursuivie. "L'affaire a été classée sans suite, l'auteure ayant été déclarée irresponsable, son discernement aboli", selon une source policière.

La femme, qui vit à Rosny-sur-Seine, où se sont produits les faits, a été retrouvée mardi 25 août 2015 hospitalisée dans le service psychiatrique de l'hôpital de la ville. Elle a été identifiée "grâce à l'exploitation des caméras de vidéosurveillance
et à une enquête de voisinage" par les hommes du commissariat de Mantes-la-Jolie, chargé de l'enquête.

Un selfie sur une voie trois mois plus tôt

Les policiers avaient été appelés le 18 août en début d'après-midi à Rosny-sur-Seine, à l'ouest de Paris, pour une personne allongée en pleine voie. Le train intercités Paris-Vernon lui était passé au-dessus sans la toucher. La circulation des trains avait été interrompue dans les deux sens pendant une heure, mais police et pompiers n'avaient retrouvé aucune victime sur place.

La possibilité d’une adolescente ayant voulu poser pour un selfie morbide avait été évoquée. En avril 2015, cinq jeunes filles s’étaient allongées pour se prendre en photo sur les rails du RER E, en Seine-et-Marne.