Cet article date de plus de 5 ans

Les migrants de Cherbourg s'installent à Tourlaville

Ils étaient expulsables dès le 19 juin, suite à une décision de Justice. Samedi, les migrants ont quitté d'eux-même le campement de Nordez, à Cherbourg. Ils se sont installés non loin de là, dans l'ancien stade du Gazelec, à Tourlaville.
© F3 Normandie
Le tribunal administratif, saisi en référé par la Commune de Cherbourg, avait statué sur l'évacuation du camp de Nordez lundi dernier.

Les migrants disposaient de 5 jours pour un départ volontaire et, faute d'avoir libéré les lieux dans ce délai, la commune était en droit de requérir à la force publique pour procéder à une explulsion.

© F3 Normandie
Une trentaine de migrants a donc quitté Nordez volontairement. Ils se sont installés samedi dans l'ancien stade du Gazelec à Tourlaville. Mais leur arrivée dans une zone d'habitation attise déjà l'inquiétude de certains riverains. "Le fantasme que partagent les gens, c'est 50 aujourd'hui 300 demain. Cà, les conditions sanitaires et puis en creux je dirais, le risque global d'avoir des jeunes hommes en groupe nombreux ici, voilà. C'est pas formulé mais c'est induit. Il faut qu'on arrive à ouvrir le dialogue ici" explique Pascal Besuelle, de l'association Itinérance.

Reportage de Rémi Mauger et Claude Leloche (dimanche 19 juin)

durée de la vidéo: 01 min 46
changement de terrain migrants à Cherbourg ©F3BN


Mise à jour : Reportage de Sylvain Rouil et Claude Leloche, lundi 20 juin

Fréderic Bastian, en charge du dossier des migrants à la mairie de Cherbourg n’apprécie pas l’attitude de l’association Itinérance sur la question du déménagement des migrants de Nordez au stade Gazelec. Il la qualifie au mieux de geste inamical, voire de trahison. L’association a, ce week end, accompagné ce déménagement dans la plus grande discrétion et c’est cela qui n’a passe pas, pour l’élu.
Le terrain, privé appartient à ENEDIS, ex ERDF, qui a décidé de saisir le juge des référés pour obtenir une évacuation rapide des lieux.
 
durée de la vidéo: 01 min 38
Migrants Gazelec suite ©France 3 Normandie

Intervenant : Frédéric Bastian, Maire-adjoint en charge des solidarités à Cherbourg-en-Cotentin

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cotentin migrants société immigration