Jayde: " Booba ne m'a pas clashé, il m'a donné la puissance"

La chanteuse normande Jayde vit un tourbillon médiatique ces derniers temps: le rappeur Booba, Hoshi ou encore Black M ont partage ou liké ces "covers", de reprises filmées au smartphone et partagées sur les réseaux sociaux. Bilan: des millions de vues et de nouvelles opportunités artistiques ! 

"Grâce à tout ça, des portes s'ouvrent! Mes parents ne comprennent pas ce qui arrive, mes grands-parents sont très fiers".
"Grâce à tout ça, des portes s'ouvrent! Mes parents ne comprennent pas ce qui arrive, mes grands-parents sont très fiers".
Elle répond encore elle-même au téléphone! Et Jayde, de son vrai nom Jade Parey, répond avec beaucoup d'enthousiasme " Oui, c'est assez fou tout ce qui se passe ces dernières semaines". 

Cette jeune étudiante en licence d'anglais à la Fac de Caen, originaire de Saint-Aubin-du-Perron près de Coutances dans la Manche (50), vit un véritable tourbillon médiatique. Booba, le célèbre rappeur a été bouleversé par une vidéo en ligne de l’étudiante et l’a fait savoir en partageant un des covers de Jayde, une reprise de " Je l'aime à mourir" de Francis Cabrel à ces 5 millions d'abonnés sur Twitter. 
   

Depuis ce partage, j'ai des sollicitations de partout, c'est une explosion, Booba ne m'a pas clashé, il m'a donné la puissance! En deux semaines, je suis passée de 6 à 26000 abonnés sur Insta!



Mon cover de l''Hymne à l'amour" m'a révélée, il a été vue 2 millions de fois, en deux semaines, je suis passée de 6 à 26000 abonnés sur Insta!

 


Depuis une semaine, 3 labels de musique l'ont contacté pour travailler avec elle, elle va bientôt aussi passer des auditions pour Starmania. 

 

3 labels de musique l'ont contacté pour travailler avec elle, elle va bientôt aussi passer des auditions pour Starmania. 


Je fais mes vidéos dans ma résidence universitaire, j'ai du bon matériel pour le son, sinon, tout est filmé avec mon smartphone


On verra la suite mais je viens de trouver le financement pour mon premier EP avec mes partenaires Antoine Rouxelin, Colin Deschamps et Martin Ballouet...

 

"C'est mon prof de musique au collège de Saint-Sauveur-Lendelin qui m'a poussé vers la scène, j'avais fait la première partie de Keenv l'an dernier avec mon groupe, en 7 ans, on a fait 65 dates".
"C'est mon prof de musique au collège de Saint-Sauveur-Lendelin qui m'a poussé vers la scène, j'avais fait la première partie de Keenv l'an dernier avec mon groupe, en 7 ans, on a fait 65 dates".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture