Meurtre de Saint-Hilaire-du-Harcouët : trois hommes mis en examen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olfa Ayed avec AFP

Trois hommes âgés d'une vingtaine d'années ont été mis en examen après le meurtre d'un jeune homme de 29 ans dans la nuit de vendredi 29 à samedi 30 avril 2022 devant un bar de Saint-Hilaire-du-Harcouët dans la Manche. L'un d'entre eux a reconnu avoir porté le coup mortel.

Après le meurtre d'un jeune homme de 29 ans, dans la nuit de vendredi 29 à samedi 30 avril 2022, devant un bar de Saint-Hilaire-du-Harcouët, dans la Manche, trois hommes, qui avaient été placés en garde à vue samedi ont été mis en examen. L'un d'entre eux, âgé d'une vingtaine d'années "ayant reconnu avoir porté le coup mortel", a précisé le procureur de la République de Coutances Mickaël Giraudet, a été mis en examen pour meurtre et provisoirement incarcéré. "Il encourt une peine de 30 années de réclusion criminelle", a rappelé M. Giraudet.

Les deux autres hommes ont été mis en examen des chefs de "dissimulation de preuves et de non assistance à personne en péril" indique le procureur, et placés sous contrôle judiciaire. "Ils encourent une peine de 5 années d'emprisonnement", a-t-il souligné.

Hormis les trois mis en cause, "deux autres occupantes du véhicule, 20 ans pour l'une et mineure s'agissant de l'autre, ont été entendues en qualité de témoins", a indiqué le procureur.

Une nuit tragique

Le drame s'est déroulé dans la nuit du vendredi 29 avril au samedi 30 avril, aux environs de une heure du matin, devant le Pearl, un bar situé en plein centre de cette commune de 6000 habitants. Selon les premiers éléments recueillis, le coup a été porté à la victime à la suite "d'invectives réciproques avec les occupants d'un véhicule (...)Trois jeunes hommes âgés d'une vingtaine d'années" seraient sortis de cette voiture et l'un d'entre eux aurait alors porté "un coup par arme blanche à la victime",
indique le procureur de la République de Coutances dans un communiqué.

Le véhicule et ses occupants ont alors pris la fuite. Selon nos confrères de La Gazette de la Manche, des témoins l'aurait aperçu prendre la direction d'une discothèque des environs. Le directeur de l'établissement, prévenu de son arrivé, serait parvenu à retenir sur le parking la voiture et ses passagers. Les individus ont ensuite été interpellés par le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig).

Du côté de la victime de 29 ans, bien qu'une ambulance était présente sur place au moment des faits par le plus grand hasard, les secours n'ont rien pu faire. Le jeune homme est décédé de ses blessures. Le coup qui lui a été porté au thorax à l'aide d'une arme blanche lui a été fatal.