Cet article date de plus de 5 ans

Des sous-traitants d’Areva condamnés à de la prison ferme

Le tribunal correctionnel de Caen a condamné ce jeudi six personnes pour escroquerie en bande organisée. Ces sous-traitants d’Areva avaient facturé des prestations fictives pour plus d’un million d’euros.
Le tribunal correctionnel de Caen, ce lundi
Le tribunal correctionnel de Caen, ce lundi
Le 16 juin dernier, le procureur avait requis jusqu’à quatre ans de prison dont deux avec sursis et 50 000 euros d’amende pour l’un des prévenus.

En cause : des sous-traitants qui avaient escroqué la société Areva à hauteur de 1,7 millions d’euros.

Sur le banc des prévenus : des ex-employés d’Areva, salariés et dirigeants d’anciens sous-traitants qui avaient mis en place un système de fausses factures en utilisant une faille du processus de validation des commandes de l’entreprise.

Deux ans de prison ferme

Deux gérants et un ancien salarié d’Areva ont donc été condamnés à quatre ans d’emprisonnement dont deux avec sursis et mise à l’épreuve de deux ans, ainsi qu’à 10 000 € d’amende.

Un autre homme a été condamné à 36 mois d’emprisonnement dont 18 mois de sursis et 10 000 euros d’amende. Deux femmes écopent de 12 mois de prison avec sursis.

Tous, ont été condamnés à verser des dommages et intérêts : 1,7 millions d’euros à Areva et 23 000 euros à l’Etat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société