Grandes marées et pêche à pied : les règles simples à suivre pour en profiter sans danger

Sur le littoral, lorsque les coefficients de marée dépassent les 100, c'est l'occasion de découvrir des endroits souvent inaccessibles ou de s'adonner aux joies de la pêche à pied. Voici quelques conseils clairs et les bonnes pratiques de sécurité.

Pour profiter de la pêche à pied ou d'une simple balade sur l'estran sans risque, quelques consignes importantes sont à respecter comme savoir calculer son heure de retour. 

Isolé par la marée, à quelques minutes près ...

Quelques minutes peuvent parfois suffire pour se trouver isolé sur un banc de sable par la marée montante. Les grandes marées augmentent le marnage (la différence entre la hauteur de la pleine mer et celle de la basse mer), avec un brassage d'eau de mer plus important et une remontée des eaux plus rapide. Elles rendent les courants marins plus forts et la mer plus dangereuse, engendrant un risque accru d'isolement par la marée.

Pour savoir à quel moment rebrousser chemin et regagner la rive, il faut avant tout consulter les coefficients et les horaires de marée. Lorsqu'on n'est pas familier avec les marées, il est important de se faire expliquer ce que cela implique concrètement. N'hésitez pas à poser des questions.  

Sur le calendrier des marées sont indiquées les heures de basse mer et de haute mer. Il faut commencer à revenir sur ses pas à l'heure de basse mer (et partir pêcher à marée descendante). La SNSM (Sociéte nationale de sauvetage en mer) recommande de "garder en tête que le temps de retour est toujours plus long que le temps de l’al­ler. Ce temps supplémentaire qu'il faut prévoir est lié à la marche dans la vase, au poids de la pêche et à la fatigue de l'activité".

A consulter aussi impérativement :  la météo, car le vent d'ouest peut submerger des sites habituellement accessibles à pied. 

D'une manière générale, il est recommandé de ne pas partir seul en mer ou à la pêche à pied et d'informer ses proches de ses intentions au préalable. Donner le lieu de destination, l'heure de départ et  l'heure de retour prévue (que vous pouvez estimer grâce aux horaires des marées).

Votre portable est toujours sur vous ? Ça tombe bien. Pensez à bien le charger avant de partir et mettez-le de préférence dans une poche étanche. Pour éviter d'avoir à chercher le numéro en panique, enregistrez-le 196 avant de partir sous "SOS mer", ou "urgence en mer" par exemple. Ce numéro vous permet d'appeler les secours pour vous ou pour les autres.

En balade ou en pêche, pensez à conserver un point de repère visuel sur le littoral, car en montant la marée peut modifier considérablement la perception de l'environnement.

De nombreux drames et secours in extremis durant les grandes marées  

Deux septuagénaires sont morts noyés dans la Manche ce mardi 9 avril 2024. En cette période de grandes marées, les pompiers ont aussi pris en charge deux autres personnes, blessées gravement ou légèrement dans les environs de Granville.

En mai 2023, douze personnes bloquées par la marée ont été secourues au Trou-à-l'Homme, à Étretat (76). Surprises par la marée montante, elles ont été récupérées saines et sauves.

En février 2023, deux pêcheurs, piégés par la marée, s'en sortent indemnes, à Grandcamp-Maisy (14). En juillet 2020, à nouveau au Trou-à-l'Homme, 21 personnes ont dû être prises en charge par les pompiers, pour les mêmes raisons. En 2019, à Granville (50), quatre personnes ont été piégées par la marée, à la pointe du Roc. En septembre 2018, c'est une vingtaine de personnes, des pêcheurs à pied, qui ont été bloqués par la marée, à Agon-Coutainville (50), puis pris en charge par les secours.

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité