"Je distribuerai des roses aux clients" : les librairies indépendantes en fête ce samedi

Samedi 25 avril, c'est la Fête de la librairie indépendante. En Normandie, une trentaine d'établissements participe aux festivités. Rencontre avec Mathilde Degroult, libraire à Saint-Lô, qui nous raconte les joies et les difficultés de son métier.

C'est une journée spéciale, pour bon nombre de libraires. Le samedi 25 avril, la corporation célèbre sa Fête de la librairie indépendante. La France en compte 3 700, selon le Syndicat de la librairie française. "Ici en France, la librairie indépendante est une particularité de la culture", fait savoir un porte-parole de Verbe, l'association culturelle à l'initiative de cette journée depuis 25 ans.

En Normandie, une trentaine d'établissements participe aux festivités, de Caen à Rouen, en passant par Le Havre, Cherbourg, Alençon ou Yvetot (retrouvez la liste complète au bas de cet article). Au programme : des animations, des dédicasses, ou des distributions de cadeaux pour les clients.

L'occasion, aussi, de mettre en lumière le travail, parfois méconnu, de ces commerçants des centres-villes. Car, de l'aveu même de Mathilde Degroult, qui tient une librairie indépendante à Saint-Lô (Manche), "il se passe beaucoup de choses derrière le décor, dans les coulisses, que les clients ne voient pas".

Une lourde charge

Après plusieurs années comme employée d'une autre librairie, la commerçante s'est mise à son compte en 2020 en ouvrant le rideau des Racontars. Nichée dans le centre-ville de cette commune de 19 000 habitants, elle est à la tête de la seule librairie indépendante de sa ville. L'établissement tourne bien et emploie deux salariés. Mathilde Degroult ne regrette en rien son choix, mais confie tout de même : "Je ne m'attendais pas à toute cette charge qui pèse sur les épaules d'un chef d'entreprise".

On ne reste pas assis toute la journée, à boire du thé et à lire.

Mathilde Degroult, libraire à Saint-Lô

Car la vie à la tête d'une librairie est loin de ressembler aux clichés : "On ne reste pas assis toute la journée, à boire du thé et à lire", confirme la commerçante. "L'administratif prend un temps fou, comme dans toute entreprise. Il faut assurer beaucoup de rendez-vous avec des représentants pour choisir les nouveautés, c'est du travail qu'on emporte à la maison. Et il faut gérer les congés des employés, gérer les fuites d'eau, les problèmes d'électricité, faire les comptes", énumère-t-elle. "Ce sont des choses qu'on ne peut pas déléguer et sur lesquelles il est interdit de procrastiner", détaille la libraire.

Conseils sur-mesure

Heureusement, le rapport aux clients rachète tout, et fait même la plus-value des établissements indépendants, selon Mathilde Degroult. "J'ai la chance d'avoir des clients merveilleux. Presque une petite famille", sourit-elle. C'est là l'intérêt de la librairie "indé" : "On est là pour nos clients à tout prix et on dispose d'un fonds éditorial adapté aux lecteurs. Si demain je changeais de ville, mon fonds éditorial ne serait pas le même", évoque-t-elle. Comprendre : un libraire indépendant choisit les ouvrages qu'il propose sur-mesure pour sa clientèle.

"Quand ils ont fini de lire les grosses sorties du moment, ils viennent nous parler et nous demander nos coups de cœur", raconte Mathilde. C'est là qu'intervient son expertise, pour conseiller ses meilleures trouvailles. Au fil des années, la libraire a glané une liste d'ouvrages qui trouvent grâce à ses yeux : Eureka Street de Robert McLiam Wilson, L'Art de la joie de Goliarda Sapienza, La fourmi rouge d'Emilie Chazerand, entre autres, font souvent partie de ses recommandations.

Le samedi 27 avril, sa boutique Les Racontars participera à la Fête de la librairie indépendante comme 650 autres librairies en France. "J'ai acheté des roses que je distribuerai aux clients", annonce Mathilde Degroult. Une édition spéciale d'un recueil de poèmes de Jacques Roubaud, illustré par le plasticien Edi Dubien, sera également distribuée.

Retrouvez ci-dessous la liste des librairies participant à la Fête de la librairie indépendante en Normandie, le samedi 27 avril.

  • Dans le Calvados : Brouillon de culture (Caen), L'Eau vive (Caen), Librairie Guillaume (Caen), Les Grands chemins (Lisieux), Des Vagues et des mots (Ouistreham), Place 26 (Douvres-la-Délivrande), La Page qui tourne (Verson).
  • Dans l'Eure : Librairie Lepetit (Le Neubourg), Page 36 (Gisors), La Compagnie des livres (Vernon), Quai des mots (Louviers).
  • Dans la Manche : Les Racontars (Saint-Lô), Librairie Ryst (Cherbourg), OCEP (Coutances), Mille et une pages (Avranches).
  • Dans l'Orne : Le Passage (Alençon), Quartier libre (Flers), Du Côté de Bellême (Bellême), Librairie Demeyere (Argentan), Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche), L'oiseau Lyre (Sées).
  • Dans la Seine-Maritime : L'Armitière (Rouen), La Buissonnière (Yvetot), La Grande ourse (Dieppe), Librairie Banse (Fécamp), Le Chat pitre (Fécamp), La Pléiade (Elbeuf), La Galerne (Le Havre).
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité