Une fouille archéologique près de Saint-Lô pour comprendre les stratégies militaires de la Seconde Guerre mondiale

Vendredi dernier, 9 août, s'achevaient les premières fouilles archéologiques d'Amigny près de Saint-Lô dans la Manche. Le but : reconstituer une bataille de 2h30 entre les allemands et les américains.

Ces fouilles s'inscrivent dans l'archéologie contemporaine née lors du 70ème anniversaire de la Libération.
Ces fouilles s'inscrivent dans l'archéologie contemporaine née lors du 70ème anniversaire de la Libération. © France 3 Normandie
Des cartouches, des balles, des fragments d'obus ou de bombes se cachent encore dans le sol normand. A Amigny dans la Manche, ils témoignent d'un échange de plomb acharné entre les allemands et les américains en juillet 1944.

Des fouilles menées pendant 3 semaines ont pour but de comprendre et pouvoir reconstituer les 2h30 de bataille.

Un point-de-vue matériel sur l'histoire

Les fouilles, dirigée par Alexis Gorgues, archéologue et maître de conférences à l'université Bordeaux-Montaigne, permettront d'analyser les stratégies des deux opposants.

Le but est de comprendre l'histoire d'un point-de-vue matériel en réalisant une cartographie précise des armements et des soldats.

A l'époque, les américains menaient l'opération Cobra dans le but d'enfoncer les lignes de défense allemandes. 

Il faut imaginer des soldats se faisant face à quelques dizaines de mètre de distance (Alexis Gorgues, directeur des fouilles)

Un reportage d'Anaïs Lebranchu et Carole Lefrançois 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine histoire sorties et loisirs seconde guerre mondiale région normandie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter