• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Une fouille archéologique près de Saint-Lô pour comprendre les stratégies militaires de la Seconde Guerre mondiale

Ces fouilles s'inscrivent dans l'archéologie contemporaine née lors du 70ème anniversaire de la Libération. / © France 3 Normandie
Ces fouilles s'inscrivent dans l'archéologie contemporaine née lors du 70ème anniversaire de la Libération. / © France 3 Normandie

Vendredi dernier, 9 août, s'achevaient les premières fouilles archéologiques d'Amigny près de Saint-Lô dans la Manche. Le but : reconstituer une bataille de 2h30 entre les allemands et les américains.

Par A.L.

Des cartouches, des balles, des fragments d'obus ou de bombes se cachent encore dans le sol normand. A Amigny dans la Manche, ils témoignent d'un échange de plomb acharné entre les allemands et les américains en juillet 1944.

Des fouilles menées pendant 3 semaines ont pour but de comprendre et pouvoir reconstituer les 2h30 de bataille.

Un point-de-vue matériel sur l'histoire

Les fouilles, dirigée par Alexis Gorgues, archéologue et maître de conférences à l'université Bordeaux-Montaigne, permettront d'analyser les stratégies des deux opposants.

Le but est de comprendre l'histoire d'un point-de-vue matériel en réalisant une cartographie précise des armements et des soldats.

A l'époque, les américains menaient l'opération Cobra dans le but d'enfoncer les lignes de défense allemandes. 

Il faut imaginer des soldats se faisant face à quelques dizaines de mètre de distance (Alexis Gorgues, directeur des fouilles)

Un reportage d'Anaïs Lebranchu et Carole Lefrançois 

 

Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus