Mathieu Johann, ex-candidat de la Star Ac, n'est plus adjoint au maire

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Normandie

C'est le cinquième adjoint du maire divers droite François Brière qui démissionne de ses fonctions. Mathieu Johann, rejoint les rangs de l'opposition municipale.

Et de cinq. Exit Patrick Dubois, adjoint en charge de l'urbanisme,  Philippe Levavasseur responsable l'économie, tous les deux remerciés l'an dernier par le maire.  Franck Levavasseur, l'adjoint au développement commercial et aux association, et Brigitte Boisgerault chargée du handicap ont jeté l'éponge au début de l'année. Depuis vendredi dernier, le très médiatique Mathieu Johann fait de même. 
Le coeur lourd celui qui était en charge des grands événements et de la communication au sein de l'équipe menée par François Brière a envoyé au préfet, sa démission, le coeur gros pour sièger sur les bancs de l'opposition municipale. "Il est urgent de siffler la fin de la récréation à la place du premier magistrat de la ville, incapable d'agir mais mettant tout en œuvre pour m’empêcher de travailler sereinement (il vient aujourd'hui d’interdire tout engagement contractuel de ma part) et me pousser à démissionner. Ce que j'ai vu est sidérant. Ce que j'ai entendu est bien pire encore." explique Mathieu Johann dans un communiqué. 
"Je quitte l'équipe majoritaire avec une conviction. François Brière, n'avait qu'un seul projet pour cette mandature : tuer le père, en battant François Digard, l'homme qui lui avait pourtant tout appris. Le reste n’est que stratégie politique : hier partout, aujourd’hui disparu des écrans de contrôle".

François Brière, interrogé par nos confrères de la presse régionale, en début d'après-midi a refusé de s'exprimer sur la crise au sein de son équipe municipale.

Le 8 février, le premier magistrat dans les colonnes de la Manche libre, voyait ,dans les démissions à répétition au sein de son équipe,  un complot politicien "J'ai eu la tristesse de constater l’existence d’une 5e colonne au sein de la municipalité saint-loise, 5e colonne qui n’a cessé de mener un travail quasi-quotidien et systématique de démolition et qui n’a que pour seul objectif de déstabiliser une équipe municipale au sein de laquelle ces femmes et ces hommes ont été élus".