• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Météo du dimanche 16 septembre en Normandie : nouveau sursaut estival

© Coralie Roland (France Télévisions)
© Coralie Roland (France Télévisions)

Après un samedi qui s'est avéré encore assez nuageux comme prévu, ce dernier dimanche de l'été 2018 au calendrier s'annonce nettement plus estival, très éclairci et assez chaud l'après-midi. 

Par Bruno Rizzi

Tout commencera par quelques brumes ou grisailles de fin de nuit, vite dissipées pour faire place à un ciel éclairci, lumineux voire déjà ensoleillé vers l'intérieur,
même si un léger voile nuageux se manifeste en altitude, provenant de la mer, quitte à pâlir un peu l'éclat du soleil. Le vent faible viendra du secteur Sud et les températures minimales seront encore à la fraîcheur, pour un ensemble échelonné de 6 à 8° sous abri dans les terres, 10 à 14° sur les côtes.

Dans l'après-midi, le vent restera faible, le ciel prendra un aspect voilé en raison des nuages d'altitude qui progresseront, toujours inoffensifs pourtant, mais si l'horizon n'est plus forcément d'un bleu limpide partout, il n'en restera pas moins clair et lumineux, pour vous assurer d'un ressenti agréable car les températures maximales seront en hausse et caressantes avec la patience des files d'attentes à l'occasion des Journées du Patrimoine : 21 à 26° du Cotentin au Vexin au meilleur de ce dimanche. 

La fin de ce week-end débouchera sur un début de semaine qui reprendra le relais estival du soleil et de la chaleur, puisque lundi poussera le thermostat jusqu à pratiquement 30° dans les terres ornaises par exemple, après, tout de même, une matinée encore bien rafraîchie. Mardi, cet air chaud gonflera encore non seulement les températures de l'après-midi, mais également les valeurs minimales cette fois, débarrassées de toute notion de fraîcheur, avec 14 à 18° dès l'aube, sous un flux de Sud-Ouest sensible. Les nuages reviendront dans le ciel normand par l'Ouest au fil des heures, annonciateurs des précipitations qui marqueront le milieu de la semaine. 

Nous devons ce sursaut estival à l'influence de l'ex-ouragan Hélène, qui remonte sur l'Atlantique en progressant vers l'Irlande tout en favorisant la circulation de cette masse d'air chaud à ses abords.

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus