• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Météo France : prévisions en Normandie pour le mardi 23 juillet et les jours suivants

Le Mont Saint Michel, pourtant séculaire, aura sans doute très rarement connu 38°, comme ce sera le cas ce mardi...
Le Mont Saint Michel, pourtant séculaire, aura sans doute très rarement connu 38°, comme ce sera le cas ce mardi...

La Normandie s'apprête à vivre une séquence de très fortes chaleurs, concentrée sur trois jours, dont le paroxysme est prévu pour jeudi. A cette occasion, il est probable que certaines températures atteignent localement des records absolus, tous mois confondus. 

Par Bruno Rizzi

Ce ne sont pas vraiment les couleurs du ciel qui feront l'actualité, ce mardi... le soleil y brillera pleinement, à peine faut-il envisager l'amorce d'une instabilité qui pourra provoquer quelques averses en fin d'après-midi, de la Manche au Bessin... le vent, pour sa part, sera faible, d'Est à Sud-Est.

Durant ces trois jours, c'est bien le thermomètre qui sera au centre des conversations et des regards, inquiets ou incrédules devant les niveaux auxquels il s'élévera. 

MARDI matin, 13 à 18° seront à prévoir pour valeurs minimales, encore parfaitement respirables avant que la chaleur s'impose partout : dans l'après-midi, seul le Cotentin restera en-deçà de 30°, alors que les températures indiqueront 37 à 39° sur un tiers sud de la Normandie, du sud Manche au Vexin en débordant vers le pays d'Auge inclus. Prévoyez de 35 à 37° plus au nord, de St-Lô à Neufchâtel en Bray. Enfin, les littoraux calvadosiens et seinomarins relèveront de 30 à 34°, 34° au Havre dans l'après-midi. 

MERCREDI, la chaleur s'infléchira un peu pour devenir, le temps d'un répit, moins accablante. L'aube apparaîtra sous 16 à 21° déjà, et, en une nouvelle journée parfois un peu nuageuse en matinée avant le retour d'un franc soleil, les maximales s'échelonneront de 23 à 36° du Cotentin au Perche. Et si toutes les valeurs reculent, le repli beneficiera surtout à une large frange littorale : la Manche repassera partout sous les 30°, de même que les littoraux avec 25 à 30°. Dans l'intérieur, la chaleur cèdera du terrain pour y perdre en moyenne 3 à 5° sur la veille. Et si elle s'atténue un peu, bien qu'elle reste le plus souvent pesante, c'est bien grâce au vent, certes faible mais dont la direction, Ouest en matinée puis Nord ensuite, sera décisive... 

Il sera illusoire de se croire si vite tiré d'affaire : JEUDI, à la faveur d'un flux repassant au Sud, la chaleur se réinstallera dans son propre sillage tracé dès MARDI, en insistant même davantage encore, car les thermomètres pourront atteindre probablement des niveaux jamais encore envisagés en Normandie, Météo France laisse entrevoir 41° dans le sud de l'Eure. Seule la Manche s'en tiendra à un ensemble de 25 à 35°, moins incandescent que l'avant-veille. 

Après ces trois journées au goût de plomb fondu, VENDREDI scellera au prix fort la fin de ce ce sale épisode : une dégradation orageuse balaiera la région et la chaleur, à raison, en moyenne, d'une dizaine de degrés envolés, en comparaison aux valeurs de JEUDI, pour 22 à 26° prévus après le passage de cette salvatrice instabilité.

Par ailleurs, ces trois jours de fortes chaleurs ne feront qu'alourdir encore les effets d'une sécheresse récurrente en Normandie, sans oublier la pollution à l'ozone, favorisée par laa chaleur, le soleil et le manque de vent. 







 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réactions à Rouen après la mort de Mamoudou Barry

Les + Lus