• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Migrants : Comment s’intègrent-ils en Normandie ?

Alhassane et Louka / © Squaw Productions
Alhassane et Louka / © Squaw Productions

En 2018, 250 550 premiers titres de séjours ont été délivrés en France. Il existe des structures dans les régions qui les aident à s'intégrer, notamment en Normandie. Comment sont-ils accueillis ?

Par Charlotte Guéret-Laferté et Aurélie Duplessi

Une association normande héberge des migrants mineurs isolés

Au Havre, l’association « Des lits solidaires », créée en octobre 2017 héberge des mineurs isolés. Plus d’une quinzaine de jeunes migrants ne sont pas pris en charge par l’Etat dans la ville du Havre, ils ont été refoulés par l’Aide Sociale à l’enfance, par rapport à leur âge. Ils tentent un recours auprès du juge, mais cela peut prendre plusieurs mois et pendant ce temps-là, ils vivent dans la rue. Grâce à l'association, près d’une cinquantaine de familles hébergent à tour de rôle ces mineurs non-accompagnés. Selon Marie Imbert, Présidente de l'association "des lits solidaires":

Des gens quittent des guerres, des conditions climatiques insupportables, des menaces, des mariages forcés… Il n’y a pas de bons et mauvais migrants, ni de migrants économiques contrairement à ce que dit M. Macron. Les jeunes que nous accueillons ont traversé de terribles épreuves. Arrivés en France, ils sont livrés à eux-mêmes, sans aide. Or, la loi oblige à protéger les mineurs, à les mettre à l’abri.


L'association leur permet des créer des liens avec différentes familles normandes. Elle propose également beaucoup d'activités culturelles pour ces jeunes, comme par exemple les emmener en concert. Récemment, ils ont utilisé l'oeuvre de Fabien Mérelle pour une campagne de sensibilisation.

 

La vie d’Alhassane, jeune migrant arrivé en France dans le documentaire « Green boys » à découvrir sur France 3 Normandie

J’étais tout seul dans la ville. Je ne pouvais parler à personne. Ce qui tournait dans ma tête, c’est où est-ce que je vais pouvoir dormir ? J’ai passé quelque temps à la gare, et j’ai dormi dehors. Trois jours plus tard il y a un jeune qui m’a demandé ce que je faisais là. Il m’a dit qu’il ne pouvait pas m’héberger mais il m'a donné l’adresse d’une association. J’ai été accueilli chez des français. Dans différentes maisons. À chaque fois ils me considèrent comme leur propre fils.

Alhassane, jeune migrant de 17 ans.


C’est grâce à l’association « des lits solidaires » qu’Alhassane, 17 ans, parti seul de Guinée et arrivé en France, a été accueilli dans une famille après un voyage de deux années. Il est hébergé dans un petit village de 300 habitants en bord de mer. Dans le documentaire « Green boys » que nous diffuserons lundi 8 avril après le Soir 3, on découvre la vie de ce jeune migrant. Après les multiples épreuves qu’il a traversées comme son départ en secret de la Guinée vers la France, son emprisonnement en Lybie jusqu’aux passeurs armés, il se noue d’amitié avec Louka, un jeune de 13 ans, avec qui il développe une véritable complicité et construit avec lui une cabane, « leur espace à eux ».

Ariane Doublet, la réalisatrice de ce documentaire, est la co-présidente de l'association havraise "des lits solidaires".
 
Bande annonce de Green boys, lundi 8 avril après le Soir 3

 

Green boys
Diffusion : lundi 08 avril après le Soir 3
Un documentaire de 52'
Réalisé par : Ariane Doublet
Coproduction : Squaw production et France Télévisions

Sur le même sujet

Des insectes menacés en Normandie ?

Les + Lus