• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Chasse: un clip qui traque les cyclistes en forêt du Cotentin

© GUILLAUME SOUVANT / AFP
© GUILLAUME SOUVANT / AFP

En pleine polémique sur la chasse, la société cherbourgeoise de production Mogab Productions joue la carte du second degré et livre un clip plein d'humour où l'on voit des VTTistes traqués par des chasseurs. Une thématique au coeur de l'actualité après la mort récente d'un cycliste. 

Par Stéphanie Potay

La société cherbourgeoise Mogab productions  livre un nouvel opus plein d'humour sur la cohabitation entre cyclistes et chasseurs. " Il y a un fond critique mais c'est surtout du second degré, le but n'est pas de tirer sur les chasseurs",  explique Olivier Le Saux, réalisateur chez Mogab Productions. 
 

Le clip a été tourné dans la forêt de l'Anse du Brick, à la naissance du Val de Saire, près de Cherbourg. Dans une ambiance de traque, des vttistes s'élancent alors que les chasseurs les tiennent en joug. La partie est ardue mais les chasseurs s'accordent des moments de pause à grands renforts de clichés sous forme de rouge en bouteille plastique. Il faut visionner le clip jusqu'à la fin pour connaître l'issue! 

La cohabitation en question 
Ce clip humoristique résonne dans l'actualité. Après la mort récente d’un vététiste tué par un tir de fusil de chasse en Haute-Savoie, le député LREM de l’Aude Alain Perea avait proposé, sur son compte Twitter, d’interdire les VTT durant les périodes de chasse. Ce tweet n'est plus accessible, en voici le contenu: 

"La chasse ne dure que quatre mois par an. Pourquoi ne pas interdire le VTT pendant la chasse ?"

La polémique n'a fait qu'enfler. Une pétition  pour interdire la chasse le week-end a recueilli à ce jour près de 180 000 signatures. "  Pourquoi privilégier la chasse aux sorties familiales en forêt le week-end ? Qui n’a pas la peur au ventre lors d’une simple balade en forêt alors que la chasse est ouverte ? Les accidents sont fréquents et souvent aboutissent à la mort sans aucune chance" peut-on lire dans le texte de cette pétition en ligne.

D'après les chiffres du Monde, depuis 2000, 20 personnes sont mortes en moyenne chaque année en France d'un accident de chasse.

Accident de chasse : une veuve interpelle l'Élysée
Autre montée au créneau, celle de Mélanie Lavy. En 2015, son mari était tué d'une balle dans la tête alors qu'il faisait son jogging.  Elle demande   « un jour sans chasse », une demande qu'elle a publié sur sa page facebook : "la différence, c'est que nous pratiquons, nous, marcheurs, promeneurs, coureurs, VTTistes, ramasseurs de champignons, des loisirs qui ne mettent pas la vie d'autrui en danger. Les chasseurs si  ! (...) N'est-il alors pas nécessaire de faire évoluer également cette pratique qui aujourd'hui tue entre 20 et 30 personnes par an  ? " 

 La veuve demande un "jour sans chasse (..) On est un des seuls pays en Europe à ne pas avoir cette journée off le week-end. 
 
Le combat de Mélanie Lavy


Accident récent en Normandie
Dimanche 4 novembre, à Ranville, à quelques kilomètres de Caen (Calvados), des tirs de chasseurs ont effrayé une jument qui a éjecté sa cavalière. La fédération de chasse a déploré l'accident. 

À la suite des événements, le groupe des élus Normandie Ecologie (EELV) a également réagi « pour le droit de se promener en sécurité dans les campagnes et forêts de Normandie ». Il demande notamment à la Préfète de Région et au président de la région, Hervé Morin, d’annoncer des mesures pour mettre fin à cette insécurité « provoquée par des chasseurs irresponsables ». 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus