• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La Normandie va tester les billets de trains vendus chez les buralistes

© FR3 Nouvelle-Aquitaine / Mary Sohier
© FR3 Nouvelle-Aquitaine / Mary Sohier

La SNCF, le réseau trains express régionaux et la confédération des buralistes ont signé un protocole le 8 juillet. La Normandie fait partie des 5 régions choisies pour expérimenter la vente des billets dans des bars-tabacs. Dans le même temps, de nombreuses boutiques en ville de la SNCF ferment.

Par Sylvie Callier


Avant la fin de l'été, des buralistes commenceront à vendre des billets de train.  L'expérience sera menée en  Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Normandie, Pays-de-la-Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les bureaux de tabac seront équipés d'un nouvel outil de vente constitué d'une application sur smartphone ou tablette et d'une imprimante.

Un ticket et un QR code, ni échange, ni remboursement


Les buralistes vendront des billets de TER, et aussi de TGV, qui sortiront sous forme de ticket de caisse avec un QR code. Mais ils ne prendront pas en charge les échanges et remboursement. Ils seront rémunérés à la commission.

    Et, avantage selon le patron de la SNCF Guillaume Pepy,  Ces billets de train pourront être payés en espèces.
 


    "Il y a beaucoup de bureaux de tabac, on vend de moins en moins de cigarettes, on pourrait vendre autre chose et les billets de TER c'est une vraie bonne idée", avait lancé en février Guillaume Pepy.

Pour le groupe public, les 24.500 bureaux de tabac "incarnent le commerce de proximité", avec des horaires très étendus et une forte présence sur le terrain. "Ils constituent donc des partenaires privilégiés pour TER dans sa stratégie de conquête".

Un service qui existe déjà dans la Manche

Cette solution est déjà testée depuis quatre ans à La-Haye-du-Puits. Cette commune de la Manche est située à 30 kilomètres de la première gare. Mais depuis le démarrage de ce service, c'esst seulement une quarantaine de billets qui a été vendue. Selon le buraliste du village, la restriction géographique explique le peu de succès rencontré par cette intiative. Un service élargi aux grandes lignes serait plus attractif pour les clients.
 
La Normandie va tester les billets de trains vendus chez les buralistes
Reportage de Anaïs Lebranchu et Morgane Tregouet


Moins de guichets dans les gares, moins de boutiques SNCF

  "Réinventer la présence territoriale" "en "diversifiant ses canaux de vente". C'est la formule du communiqué de la SNCF. Les syndicats et les usagers déplorent la disparition de nombreux guichets et des boutiques en ville de la SNCF. En février 2018, les cheminots caennais en grève avaient ainsi dénoncé une "déshumanisation" du transport ferroviaire. Un mois plus tard, la gare de Villedieu-les-Poêle se voyait privée de son guichet.
 

En achetant son billet à un cheminot, le voyageur peut aussi obtenir un conseil, un renseignement sur une correspondance, des perturbations éventuelles.
 

Au début des vacances d'été, les files d'attente étaient très longues dans les gares parisiennes devant des guichets trop peu nombreux.

 


 

Sur le même sujet

Le chantier de l'hôtel Hilton face au port de plaisance du Havre est enfin lancé

Les + Lus