• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Adjugé 65 000 euros : l'exceptionnel voile de mariée préempté par le musée de la dentelle d'Alençon

Un voile de mariée du XIX ème siècle, aux dimensions exceptionnelles, était en vente à l'hôtel Drouot, le 24 octobre 2018. Pour emporter cette pièce, les enchères sont montées jusqu'à 65 000 euros. C'est le musée de la dentelle qui repartira avec l'ouvrage.
 

Par D.Migneau /L.A

(Mise à jour du 24 octobre 2018) : la vente vient de se terminer. Le voile a été adjugé 65 000 euros.

Le suspense aura duré. Alors que les autres pièces étaient adjugées dans la minute, le voile de mariée a suscité un certain engouement. Estimé entre 30 000 et 40 000 euros, le voile a rapidement atteint les 50 000 euros avant une "petite" pause aux alentours de 60 000 euros.

L'ouvrage a finalement été adjugé 65 000 euros dans la salle. C'est alors que le musée de la dentelle d'Alençon a fait usage de son droit de préemption. "On est ravi" a déclaré Marie-Noëlle Hoffmann-Charuel, présidente de l'association "La dentelle au point d'Alençon", quelques minutes après la vente.

"On vient de réussir une acquisition je crois on peut le dire qui sera l'acquisition du siècle pour le Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d'Alençon. On a eu l'autorisation du Ministère de la Culture d'exercer le droit de préemption de l'Etat sur cette pièce. C'est une très grande satisfaction et une grande joie" explique Johanna Mauboussin, la conservatrice du Musée.

 

Un exceptionnel voile de marié en dentelle d'Alençon vendu aux enchères

C'est une pièce exceptionnelle : un voile de mariée de la fin du XIX ème siècle, qui va être adjugé fin octobre. 7m2 de dentelle d'Alençon. Propriété d'un collectionneur étranger et vendue aux enchères à l'hôtel Drouot le 24 octobre, cette pièce est fortement convoitée par le musée d'Alençon.

Le vente peut-être suivie en direct sur le site DrouotDigital. Le voile de marié constitue le lot n°242 de la vente

"On a eu la chance de pouvoir se rendre à l'étude et de constater son intégrité"  explique Johanna Mauboussin, Directrice du musée de la dentelle. "C'est une très très belle dentelle à l'aiguille en points d'Alençon, qui associe du réseau et de la bride, des décors fabuleux, c'est un jardin luxuriant. S'il ne fallait conserver qu'une pièce, ce serait celle-ci" ajoute-t-elle.

Le prix de cette dentelle oscillerait entre 30 000 et 40 000 euros, selon les premières estimations. Pour tenter de l'emporter le jour de la vente aux enchères, l'association "la dentelle au point d'Alençon" a sollicité l'adhésion des pouvoirs publics et a même lancé une souscription via la fondation du patrimoine.

"Nous verrons si nous sommes 1, 2, 3 ou 4 personnes à vouloir cette pièce. Les enchères peuvent monter très haut, plusieurs dizaines de milliers d'euros et c'est pourquoi il était absolument nécessaire d'unir nos forces (...) Maintenant si on a des musées américains ou asiatiques qui surenchérissent, eh bien nos euros ne seront peut être pas suffisants" admet Marie-Noëlle Charuel, de l'Association La dentelle au point d'Alençon.
 

reportageD.Migneau, N.Corbard
 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus