Alençon : Nouvelles tensions à Perseigne, des CRS déployés dans le quartier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Meunier
Le quartier de Perseigne à Alençon
Le quartier de Perseigne à Alençon

L'interpellation d'un jeune homme a entraîné de nouveaux heurts mercredi soir dans le quartier de Perseigne à Alençon. Une compagnie de CRS a été déployée. Le quartier avait été le théâtre de violences urbaines en octobre dernier.

La nuit de mercredi à jeudi a de nouveau été agitée dans le quartier de Perseigne à Alençon. En fin de soirée, vers 23 heures, un jeune homme, déjà connu de la justice (une condamnation pour trafic de stupéfiants) a été interpellé dans la Tour Péguy. Les forces de l'ordre ont été pris à partie par des jeunes du quartier et ont essuyé des tirs de pétards de mortiers. L'individu interpellé a été placé en garde à vue pour détention de stupéfiant, rébellion et provocation à la rébellion.

Quelques heures plus tard, un autre jeune homme a été à son tour interpellé pour outrage (il aurait fait un doigt d'honneur aux policiers), usurpation d'identité et non respect d'une interdiction de séjour dans le département de l'Orne. Les deux individus doivent être présentés en comparution immédiate devant le tribunal d'Alençon ce vendredi.

La préfecture de l'Orne a décidé de déployer à Perseigne une compagnie de CRS "pour sécuriser le quartier et prévenir d'éventuels risques de violences", indique le directeur de cabinet de la préfète à nos confrères de France Bleu. A la fin du mois d'octobre dernier, une double interpellation dans le cadre d'un trafic de stupéfiants avait entraîné des affrontements entre jeunes et forces de l'ordre. La préfète, Françoise Tahéri avait alors parlé d'une "nuit de violences urbaines" et fait appel à des renforts spécialisés dans ce type de situation.  

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.