Cette passionnée sauve les animaux en situation de handicap du monde entier

Lorsqu’un animal présente un handicap, la solution la plus courante est souvent l’euthanasie. Dans l’Orne, Stéphanie Lisicki se bat contre cette idée. Depuis 10 ans, son association Suzi Handicap accueille des animaux du monde entier et tente de leur offrir une nouvelle vie.

C’est un endroit unique au monde. Un refuge dédié à tous les animaux handicapés, à l’exception des reptiles. 80 % d’entre eux ont été victimes de la violence humaine.

C'est le cas de Rubik, un petit chien qui vient d'Ukraine : "Il s'est pris un éclat de bombe sur la colonne vertébrale. Sa colonne vertébrale et sa moelle épinière étaient ouvertes. On ne sait même comment il n'est pas décédé d'une septicémie avec l'infection profonde. Malheureusement, il est coincé dans une position", nous explique Stéphanie Lisicki, responsable du refuge Suzi Handicap.

Un refuge unique au monde

Depuis 2014, Stéphanie Lisicki a fondé l'association Suzi Handicap Animal. C'est dans un corps de ferme, situé à Montreuil-au-Houlme, dans l'Orne, que cette association offre une seconde vie à des animaux handicapés maltraités et abandonnés par leurs anciens maîtres.

Grâce à des dons et des subventions, le centre prend soin de 280 animaux handicapés et prouve ainsi que ces derniers peuvent vivre heureux malgré leur handicap.

10 salariés travaillent dans ce refuge qui propose des structures de plus en plus adaptées au handicap animal : "On a un bâtiment pour les chiens handicapés lourdement. C'est pour les chiens paraplégiques ou tétraplégiques. Le but c’est d'être au maximum médicalisé et d'avoir la meilleure infrastructure pour les recevoir et pour pouvoir les garder à vie ce qui représente pas mal d'années généralement. Le but est aussi de simplifier vie des salariés". 

Après près de 10 années d'existence, le refuge a pu bénéficier d'une renommée internationale, à la fois grâce au bouche à oreille des cliniques vétérinaires qui en parlaient à l'étranger et aux réseaux sociaux. Cela lui a permis de se développer et de recueillir des bêtes qui avaient été maltraitées ailleurs qu'en France.

Une passion depuis toujours

Depuis toute petite, Stéphanie Lisicki grandit au milieu d'animaux handicapés. Sa maman est membre d'un refuge et accueille des animaux un peu différents : borgnes, très âgés, cardiaques...

La jeune femme est donc très vite sensibilisée à cette cause animale bien spécifique. Elle voit ces animaux heureux avec leur handicap et se rend compte, malgré ses propres problèmes de santé, que ce n'est pas un frein à l'épanouissement.

Elle décide, alors qu'elle n'a que huit ans, de sauver une jument ayant subi un grave accident de concours, sa Suzi. Après 15 belles années de soins et de complicité, Suzi décède. Stéphanie crée alors en 2014, en son honneur, son association de sauvetage d'animaux handicapés, qu'elle nommera "Suzi Handicap Animal".

C'est là que commence son combat : "Je suis devenue auxiliaire vétérinaire pour en aider davantage. Arrivant à une cinquantaine d’animaux, j’ai décidé de créer mon association de sauvetages des animaux handicapés", nous confie cette dernière.

C'est en 2017 que Stéphanie achète un corps de ferme, situé à Montreuil-au-Houlme à 15 kilomètres d’Argentan. Elle en fait à la fois son lieu de vie de famille et le centre de son association à but non lucratif.

Comment soutenir Suzi Handicap Animal ?

Le budget annuel de fonctionnement de Suzi Handicap avoisine cette année les 750 000 euros. Des dons de particuliers du monde entier très rapidement engloutis dans les frais vétérinaires : "Là par exemple on a fait une analyse sur un chien qui s'appelle White, on a regardé un peu son sang avec cet appareil".

Le prochain projet de Stéphanie serait de créer au sein même du site une unité médicale : "Le projet c'est d'avoir encore plus de matériels médical. Accentuer encore plus ce côté-là, pour que les vétérinaires puissent faire l'entièreté des soins ici à la maison et comme ça, ça évite aux animaux de faire de la route pour des soins en extérieur".

durée de la vidéo : 00h01mn57s
Lorsqu’un animal présente un handicap, la solution la plus courante est souvent l’euthanasie. Dans l’Orne, Stéphanie Lisicki se bat contre cette idée. Depuis 10 ans son association Suzi Handicap accueille des animaux du monde entier et tente de leur offrir une nouvelle vie. ©France 3 Normandie

Stéphanie insiste sur le fait que les différentes espèces reçoivent toutes le même traitement. Petits et grands sont les bienvenus dans cette association formidable.

Que cela soit les cochons d'inde, lapins, chats, chiens, chevaux ou animaux de ferme. Stéphanie confie que "les gens ont un peu de réticence à s'engager auprès de nous. Il faut qu'ils passent le pas de venir voir et quand ils viennent voir généralement ils ne repartent pas sans dire qu'ils ont craqué". Elle ajoute :

Les animaux handicapés ont le droit de vivre et ils peuvent être heureux avec un handicap.

Stéphanie Lisicki

À ce jour, les fonds de Suzi Handicap Animal proviennent à 99% des dons des particuliers. Les 1% restant sont des subventions et des dons des entreprises. Néanmoins, tout le monde peut aider les animaux de l'association, et ce de diverses manières. Pour financer son projet de clinique vétérinaire, une cagnotte en ligne sera lancée au mois de mai.