La Ferté-Macé : les armes de guerre n'avaient rien à voir avec Daech

Les forces de l'ordre sont toujours sur place à la Ferté-Macé. / © France 3 Basse-Normandie
Les forces de l'ordre sont toujours sur place à la Ferté-Macé. / © France 3 Basse-Normandie

Dans le cadre d'une perquisition administrative vendredi, 8 armes lourdes ont été saisies vendredi chez un jeune homme de 25 ans. Il était jugé aujourd'hui en comparution immédiate au tribunal correctionnel d'Argentan.

Par France 3 Normandie

À la Ferté-Macé, huit armes ont été saisies vendredi, "parmi elles plusieurs armes de guerre dont un fusil à pompe", indiquait le procureur de la République, ainsi que de "nombreuses munitions". Le Français né en 1990 chez qui ces armes se trouvaient, a été placé en garde à vue. Il comparaissait aujourd'hui devant le tribunal correctionnel d'Argentan.  Les armes ont été découvertes dans le cadre d'une perquisition administrative demandée par le préfet de l'Orne. 
Selon le procureur de la république d'Argentan, pas d'amalgame surtout, cette affaire n'aurait rien à voir avec du djihadisme. "Au niveau local, c'est un dossier que je prends avec beaucoup d'attention" a toutefois précisé Hugues de Phily.
Les armes de guerre n'ont rien à voir avec Daech
Hugues de Phily, procureur d'Argentan

Hugues de Phily, procureur d'Argentan au micro de Franck Bodereau et JM Guillaud.

Pendant l'audience, le prévenu a reconnu avoir acheté les armes sur internet ou à des personnes qu'il a connues en prison. Il a été condamné à 15 mois de prison dont 8 mois ferme.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus